Homme-singe de New Delhi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'homme-singe de New Delhi est une créature mystérieuse qui serait apparue à New Delhi en 2001.

Détails[modifier | modifier le code]

En mai 2001, la police de New Delhi a reçu des rapports mentionnant une créature à l'apparence de singe qui apparaissait la nuit dans la capitale et attaquait des gens. Les témoignages étaient souvent différents mais tendaient à décrire le monstre comme mesurant 1,20 m, étant couvert d'épais poils noirs, portant un casque de métal à visage découvert, brandissant des griffes de métal, aux yeux rouges brillants et portant un habit avec trois boutons sur la poitrine.

Plusieurs individus se plaignent d'avoir été griffés, et deux personnes trouvèrent même la mort en sautant du haut de bâtiments, apparemment après avoir été poursuivis par cet être. La police, exaspérée, mit en circulation des portraits-robots afin de capturer cet "Homme-singe", qui semble toujours rôder dans la ville de nos jours.

Accidents[modifier | modifier le code]

  • Le 15 mai, une femme enceinte entendit de ses voisins qu'ils avaient vus l'Homme-singe, et elle tomba des escaliers en s'enfuyant.
  • Un mystique errant hindou mesurant 1,20 m fut battu par une foule en colère qui l'avait pris pour l'homme-singe.
  • Le 18 mai, un chauffeur de camionnette fut attaqué et subit plusieurs fractures de la part d'agresseurs qui le confondirent avec l'homme-singe.

Verdict[modifier | modifier le code]

Aucun "homme-singe" n'a été photographié ou capturé et la panique se dissipa. On déduisit que les égratignures que les victimes avaient reçues n'avaient été causées que par des chats, des rats ou des petits singes.

Les sceptiques ont ajouté que New Delhi avait des problèmes d'électricité à l'époque et que les lumières de la ville étaient souvent éteintes la nuit - bien que lorsque les policiers avaient besoin d'enquêter sur l'attaque d'un monstre mi-homme, mi-singe, ils s'assuraient que les lumières étaient allumées.

Voir aussi[modifier | modifier le code]