Grand-duc du Népal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Grand-duc du Népal (Bubo nipalensis) est une espèce de hibou très coloré vivant dans les forêts de l'Inde jusqu'en Chine et au sud jusqu'en Thaïlande[1].

Habitat[modifier | modifier le code]

Ce grand-duc peuple les forêts humide et les montagnes de son aire de répartition. C'est une espèce sédentaire que l'on rencontre au Népal jusqu'à 3 000 mètres d'altitude. Dans les forêts du sud ouest souvent prés des cours d'eau[2].

Description[modifier | modifier le code]

Bubo nipalensis à la Ménagerie Du jardin des plantes de Paris

Bubo nipalensis possède un corps large et puissant et mesure environ 65 centimètres de large pour un poids de 1,5 kg et une envergure de 1,5 m. Il possède des aigrettes bien développées et presque horizontales.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Cette espèce se nourrit d'oiseaux, de petits mammifères, de reptiles et de poissons[2].

Reproduction[modifier | modifier le code]

La femelle pond un seul œuf qu'elle couve environ un mois. Cette espèce niche dans des trous d'arbre ou dans de vieux nids abandonnés. L'œuf pondu est très farouchement défendu par le couple (les deux parents).

Population[modifier | modifier le code]

La taille de la population mondiale n'a pas été quantifiée, du fait que l'espèce est rarement signalée et très localisée (del Hoyo et al., 1999)[3].

Statut UICN[modifier | modifier le code]

Selon l'UICN cette espèce possède une vaste aire et est considérée comme « Préoccupation mineure » mais pourrait se rapprocher du statut « Vulnérable » (zone de répartition de plus de 20 000 avec cependant un habitat en déclin ou fluctuant dans sa qualité notamment, parfois fragmenté de manière sévère). La tendance de l'espèce semble être stable et donc ne touche pas encore le seuil du statut « Vulnérable » (les critères et tendances de population étant une diminution de 30 % en déclin sur 10 ans ou trois générations). La taille de la population n'a pas été quantifiée exactement (10 000 individus matures avec un déclin continu estimé à 10 % en dix ans ou trois générations). C'est notamment pour ces raisons que l'espèce est évaluée comme « Préoccupation mineure »[3].

Zoo, captivité[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Le Grand-duc et l'homme[modifier | modifier le code]

En Inde et à l'égal de nombreux autres rapaces nocturnes, le grand-duc du Népal est encore recherché à des fins de sorcellerie, de magie noire ou pour la recherche et la confection de médecine traditionnelle. Souvent encore associé à des présages de mort au Sri Lanka, surnommé parfois le devil Bird, il est considéré comme un oiseau mystérieux et légendaire aux cris lugubres aux intonations humaines[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :