Gaztelugatxe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gaztelu (homonymie).
Gaztelugatxe
Gaztelugatxe
Gaztelugatxe
Géographie
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Localisation Océan Atlantique
Coordonnées 43° 26′ 49″ N 2° 47′ 06″ O / 43.447, -2.785 ()43° 26′ 49″ N 2° 47′ 06″ O / 43.447, -2.785 ()  
Administration
Province Biscaye
Comarque Busturialdea
Ville Bermeo
Autres informations

Géolocalisation sur la carte : Espagne

(Voir situation sur carte : Espagne)
Gaztelugatxe
Gaztelugatxe
Île d'Espagne

Gaztelugatxe est une petite île sur la côte de Biscaye appartenant à la ville de Bermeo, dans la Communauté autonome basque (Espagne). Elle est reliée au continent par un pont. Au sommet de l'île se trouve l'ermitage de San Juan de Gaztelugatxe (basque: Gaztelugatxeko Doniene), dédié à saint Jean Baptiste qui date du Xe siècle, bien que certaines découvertes indiquent qu'il date du IXe siècle. Avec une autre petite île voisine, Aketze, ils forment un biotope protégé, qui s'étend de la ville de Bakio jusqu'au cap Matxitxako, dans le golfe de Gascogne.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Étymologiquement le mot gaztelugatxe vient du basque gaztelu = « château » et aitz = « rocher », devenant donc le "Rocher du Château".

Une autre traduction possible de gatxe est « mal » (gaitz, gaizki) et donnerait donc "Château du mal".

Escalier montant sur la falaise

Description[modifier | modifier le code]

La côte basque est abrupte dans cette région. La mer érode sans cesse la côte rocheuse et crée des tunnels, des grottes et des arches. L'île de Gaztelugatxe est dans le cœur de cette section de la côte, avec la petite île Aketze (l'île aux lapins), un paradis pour les oiseaux marins.

À côté de l'ermitage, il y a un petit refuge semi-ouvert qui permet aux visiteurs de s'abriter du vent et de pique-niquer en profitant de la vue sur la mer.

L'ermitage est accessible par un étroit chemin pavé qui traverse d'abord le pont de pierre solide surplombant la mer, puis qui se met à grimper abruptement. Le chemin est balisé de croix en fer noires. Pendant la montée, on peut profiter à droite d'une vue sur le cap Matxitxako (Cabo Machichaco en espagnol) et ses deux phares.

Selon la légende, après la pénible montée jusqu'au sommet de la falaise, il faut sonner la cloche trois fois et faire un vœu.

L'ermitage[modifier | modifier le code]

La petite église, qui est généralement fermée, date du Xe siècle et semble venir de l'Ordre du Temple. En l'an 1053 elle fut donnée par don Iñigo López Seigneur de Biscaye au monastère Saint-Jean de la Peña près de Jaca en Huesca. Des sépultures médiévales datant du IXe au XIIe siècle ont été trouvées sur l'esplanade et dans l'ermitage.

En 1593 l'ermitage fut attaqué et mis à sac par Francis Drake. En plus de cet incident, il y eut de nombreux incendies. Le 10 novembre 1978, il a été détruit dans un de ces incendies. Deux ans plus tard, le 24 juin 1980, il fut rouvert. L'ermitage appartient à la paroisse de San Pelayo à Bakio.

L'ermitage abrite également divers ex-voto, placés par des marins qui ont survécu à des naufrages.

Utilisations stratégiques[modifier | modifier le code]

L'emplacement stratégique du lieu lui a donné un rôle important dans divers épisodes historiques. Il fut l'un des endroits où le Seigneur de Bicaye, Juan Nuñez de Lara, affronta Alphonse XI, Roi de Castille, en 1334.

En 1594, l'île fut attaquée par des Protestants venus de La Rochelle, qui l'ont saccagé et qui ont tué le gardien. Au XVIIIe siècle, elle a été agressée par les troupes anglaises, et pendant la guerre civile espagnole, la bataille navale de Matxitxako a eu lieu à proximité[1].

Visites[modifier | modifier le code]

Pour visiter Gaztelugatxe, il y a plusieurs parkings sur une petite esplanade. Depuis l'escalier principal, on peut admirer ce qui ressemble à un chemin de croix. Depuis son sommet, les points de vue sur la côte et les falaises sont magnifiques.

Les meilleures saisons pour visiter l'île sont le printemps et l'automne, afin de profiter de la paix du lieu. En été, il est très fréquenté.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La bataille du cap Matxitxako a été une confrontation navale qui a eu lieu le 5 mars 1937, pendant la Guerre Civile espagnole, entre la Marine de guerre auxiliaire d'Euzkadi (Euzko Itsas Gudarostea), la marine du gouvernement autonome basque, fidèle à la République, et le croiseur Canarias, appartenant à la marine franquiste, dans des eaux du cap Matxitxako, face aux côtes de Biscaye.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]