Conger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les membres du genre Conger sont les congres proprement dits.
Ce sont des poissons téléostéens pisciformes, serpentiformes formant l'un des genres principaux de la sous-famille des congrinaes, famille des congridés (congridaes).

Les congres sont des poissons voraces :

  • Aristote : « Les mulets et les congres vivent souvent amputés de la queue jusqu'à l'orifice pour les excréments : celle du mulet est dévorée par un loup, celle du congre par une murène[1]. »
  • Pline l'Ancien : « Il y a aussi des inimitiés et des ententes merveilleuses. Le mulet et le loup sont enflammés d'une haine réciproque ; de même le congre et la murène, qui se rongent mutuellement la queue[2]. »
  • Simon Goulart : « Rondelet au 1. chapitre du 14. livre met le Congre au rang des poissons cartilagineux, et dit que ceux de Marseille l’appellent filat, à cause qu’il enveloppe et serre les autres poissons, comme s’ils estoyent prins en un filé. Il est fort long, et de peau glissante comme l’anguille, la queue fort pointue, la teste longuette, la gueulle bien fournie de dents, grands yeux, blanc sous le ventre, grisastre au reste, et ayant une raye depuis la teste jusques à la queue[3]. »

Toxicologie, écotoxicologie[modifier | modifier le code]

En tant que prédateur, haut placé dans le réseau trophique, cette espèce fait partie de celles qui peuvent accumuler des quantités très importantes de contaminants, polluants et substances non-réglementées mais indésirables, souvent au delà des normes de commercialisation du poisson, dont en France selon les quelques analyses disponibles[4], en particulier pour le mercure et monométhylmercure[5].

Liste des espèces[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • (fr)

Références[modifier | modifier le code]

Références taxonomiques[modifier | modifier le code]

Autres références[modifier | modifier le code]

  1. Histoire des animaux, IX, 2. Trad. Pierre Louis.
  2. Histoire naturelle [détail des éditions] [lire en ligne], IX, 185. Trad. E. de Saint-Denis.
  3. Commentaire de La Sepmaine de Du Bartas (journée V, v. 480).
  4. Ifremer, 2007, Niveaux de concentration en contaminants chimiques dans les produits de la pêche côtière française atlantique (métaux, métalloïdes et composés organochlorés), 2007
  5. Ex comparaison pour quelques espèces de l'accumulation moyenne de mercure