Gérard Granel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gérard Granel (né en 1930 à Paris - mort le 10 novembre 2000) était un philosophe français. Professeur d'université, auteur d'ouvrages de philosophie, traducteur (notamment de Wittgenstein, Gramsci et Heidegger), il fut également éditeur de livres philosophiques à partir de 1980.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gérard Granel[1] est entré à l'École normale supérieure en 1949, où il a été marqué par les enseignements des philosophes Michel Alexandre, Jean Hyppolite et Maurice Merleau-Ponty. Après avoir obtenu son agrégation de philosophie en 1953, il enseigne à Pau et à Bordeaux avant d'obtenir un poste à l'Université de Toulouse, où se déroulera l'essentiel de sa carrière universitaire.

Il rompt avec le catholicisme en 1970 et se tourne alors vers Marx et Gramsci.

En 1980, il fonde les éditions Trans-Europ-Repress.

Il intervient en 1988 dans la controverse lancée à propos du passé nazi de Martin Heidegger lors de la parution du livre de Víctor Farías, Heidegger et le nazisme, où il défend le philosophe allemand.

Après sa mort en 2000, sa veuve, la philosophe Élisabeth Rigal dirigea avec Jean-Luc Nancy un ouvrage collectif de textes écrits en hommage au philosophe disparu intitulé Granel : l'éclat, le combat, l'ouvert, avec entre autres contributions celles de Jean-Toussaint Desanti, Jacques Derrida, Philippe Lacoue-Labarthe...

[2]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Le sens du temps et de la perception chez Husserl, Gallimard, 1968; seconde édition: TER, 2011.
  • L'équivoque ontologique de la pensée kantienne, Gallimard, 1970; seconde édition: TER, 2009.
  • Traditio traditionis, Gallimard, 1972.
  • De l'université, TER, 1982.
  • Écrits logiques et politiques, Galilée, 1990.
  • Études, Galilée, 1995.
  • Apolis, TER, 2009.
  • L'époque dénouée, Hermann 2012.

Traductions[modifier | modifier le code]

  • Heidegger Contributions à la question de l'Être Zur Seinsfrage Question I et II Coleection Tel Gallimard 1990

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Information tirée de la notice biographique de Dominique Janicaud dans l'Encyclopædia Universalis en 2000 et consultable sur le site consacré à Gérard Granel.
  2. Cf. la notice consacrée à Gérard Granel sur le site académique de philosophie de Toulouse.