Frida Gustavsson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Frida Gustavsson
Frida Gustavsson en 2010
Frida Gustavsson en 2010

Naissance 6 juin 1993 (21 ans)
Stockholm, Suède
Nationalité Drapeau de la Suède Suédoise
Physique
Cheveux Châtains Clairs
Yeux Bleus/Gris
Taille 1,80 m[1]
Mensurations 78-59-88 (EU) / 31-23.5-35 (US)[1]
Taille vêtement 36 (EU) / 6 (US)[1]
Pointure 39.5 (EU) / 9 (US) / 6.5 (UK)[1]
Carrière
Agence(s) IMG Models
Période active 2009-aujourd'hui

Frida Gustavsson est un mannequin née le 6 juin 1993 à Stockholm, Suède.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière[modifier | modifier le code]

Frida Gustavsson est découverte en 2006 par un talent scout alors qu'elle fait du shopping à Stockholm[2]. Elle attend néanmoins ses seize ans, en 2008, pour commencer à travailler localement puis elle s'installe quelques mois au Japon afin d'apprendre le métier de mannequin. Elle y reste jusqu'en 2009, lorsqu'elle signe chez IMG[3]. Depuis, elle défile pour les plus grandes maisons de couture entre Paris, Milan et New York.

En 2009, lors de sa première Fashion Week de Paris, elle ouvre le défilé de Valentino[4], et arpente aussi le podium d'Elie Saab. Lors de celle de New-York, elle ouvre pour Richard Chai (en) et participe aux défilés de BCBG Max Azria, Carolina Herrera, Calvin Klein, Marc Jacobs, Oscar de la Renta et Ralph Lauren. Elle se fait ainsi remarquer par les sites web models.com et style.com qui la décrivent comme l'une des mannequins à suivre, et elle apparaît pour la première fois dans des éditoriaux de Vogue Italia et L'Officiel.

En 2010, elle devient l'égérie de Marc Jacobs qui la choisit pour représenter son parfum Daisy, et signe un contrat avec Anna Sui Beauty[5]. Elle pose aussi pour les marques Jill Stuart, Etro (en), Paul & Joe et Noir. Elle ouvre les défilés Just Cavalli (qu'elle ferme également), Costume National, Sophia Kokosalaki (en), Marc by Marc Jacobs, Anna Sui, Aquilano.Rimondi, Prabal Gurung (en) et Lanvin, et ferme ceux de Etro (en) et N°21. Elle fait sa première apparition dans Vogue Paris[6].

En 2011, elle ouvre le défilé de Jean-Paul Gaultier et clôture celui de Giambattista Valli[7]. Ses publicités incluent Just Cavalli, H&M, Maison Michel, Prada et Max Mara Studio. Jean Paul Gaultier et Mugler la choisissent pour ouvrir leurs défilés, et Giambattista Valli, Carolina Herrera, Prabal Gurung (en) et Alexander McQueen pour les fermer.

En 2012, elle défile pour Victoria's Secret. Elle fait la publicité de Sportmax, Mulberry, Tiger of Sweden (en), O'2nd, Sephora, Anna Sui, H&M, Express, Neiman Marcus, Valentino et Shopbop. Elle apparaît dans le calendrier de l'avent en ligne du magazine LOVE.

En 2013, elle devient l’égérie du parfum Nina L’eau de Nina Ricci[3], et de la marque Maybelline. Elle pose également pour Siviglia, Tiger of Sweden (en), Joie, H&M, Express, Louis Vuitton, J.Crew (en) et Max&Co.

En 2014, elle apparaît dans le calendrier Maybelline.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Frida a pratiqué l’athlétisme de haut niveau pendant huit ans[2].

Elle est très proche du mannequin Monika Jagaciak.

Elle aime particulièrement la mode ; son style vestimentaire est à la fois vintage et rock n'roll, et parfois boyish[n 1]. Elle est souvent décrite comme ayant un visage baby-doll.

Ses éditoriaux et couvertures de magazines[modifier | modifier le code]

  • Vogue Paris Octobre 2010 - « Bal masqué »
  • Vogue Paris août 2010 - « L'hiver avant l'hiver »
  • Vogue USA octobre 2010 - « Rain supreme »
  • Vogue USA octobre 2010 - « Renagade master »
  • Vogue USA juillet 2010 2010 - « High and mighty »
  • Vogue USA juillet 2010 - « Noble farewell »
  • Vogue USA mai 2010 - « American experience »
  • Vogue Deutschland (Couverture) Mars 2010
  • Numéro Février 2010 - « Une journée particulière »
  • Vogue Nippon Juin 2010 - « Morning flowers »
  • Vogue Nippon Avril 2010 - « Color code »
  • Vogue Deutschland Mars 2010 - « Star styles »
  • Vogue Italia Janvier 2010 - « Runway »
  • Vogue Italia Septembre 2009 - « Valentino Haute Couture (supplément Vogue Italia) »

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Elle se confie parfois sur son style :

    « J’aime jouer avec les codes du vestiaire masculin. Je porte beaucoup de jeans et de pantalons cigarette avec des vestes de costume. »

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) Frida Gustavsson sur The Fashion Model Directory.
  2. a et b Peggy Frey, « Qui sont les top models du moment ? », style, sur lefigaro.fr,‎ 4 novembre 2013
  3. a et b « L’interview de Frida Gustavsson, nouvelle égérie Nina Ricci », vidéos, sur vogue.fr, Condé Nast Digital
  4. « Les mannequins de la Fashion Week », mode, sur vogue.fr, Condé Nast Digital,‎ 11 mars 2011
  5. « Les 10 nouveaux mannequins de 2010 », mode, sur vogue.fr, Condé Nast Digital,‎ 15 décembre 2010
  6. « Frida Gustavsson », The Vogue List, sur vogue.fr, Condé Nast Digital
  7. « Les mannequins de la haute couture », mode, sur vogue.fr, Condé Nast Digital,‎ 8 juin 2011