François de Nomé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le tombeau de Salomon

François de Nomé (c. 1588, Metz - c. 1623, Naples) est un peintre lorrain du XVIIe siècle. Il fut principalement actif en Italie[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

François Didier de Nomé voit probablement le jour à Metz, vers 1588. Il quitte la province des Trois-Évêchés pour l'Italie au début du XVIIe siècle. Il travaille à Rome en 1602, dans l'atelier de Balthasar Lauwers (1578-1645)[1]. Il poursuit sa carrière à Naples, vers 1613. Sa collaboration est étroite avec le milieu artistique napolitain, très actif en Italie dans le premier quart du XVIIe siècle. Il peint avec Didier Barra, un autre messin, sous le pseudonyme Monsù Desiderio[1]. Leur style est différent, Barra étant plus minutieux, que Nomé, le "peintre de cataclysme". Nomé, peintre de l'irrationnel, semble en effet préférer les sujets plus fantastiques. Ces tableaux montrent des scènes mythologiques ou bibliques, dans des décors aux architectures irréelles ou incertaines. Les attributions anciennes, à l'un ou l'autre peintre, en fonction de leur style, sont cependant parfois remises en question.

François Didier de Nomé décéda vers 1623-1624.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Ses œuvres sont exposées au Louvre, au musée des arts décoratifs de Paris, ainsi qu'aux musées d’Orléans, de Dijon et de Baltimore.

  • Destruction de Sodome (œuvre signée, Rome, coll. part.)[1]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Michel Laclotte : Petit Larousse de la peinture, édition Larousse, Paris 1979 (pp.130-131)

Sources[modifier | modifier le code]

  • Michel Laclotte (dir.) : Petit Larousse de la peinture, éditions Larousse, Paris, 1979.