Forces armées nigériennes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Soldats des forces armées nigériennes lors de la guerre du Golfe de 1991 armés de M14.
Soldats nigériens lors d'un exercice militaire en 2007.

Les forces armées nigériennes (FAN) regroupent les forces policières et militaires du Niger avec en 2003, 12 000 hommes et 5 000 réservistes.

Elles ont notamment participé à la lutte contre la rébellion touarègue qui frappa le pays et l'État voisin du Mali de 2007 à 2009. Plus récemment, le Niger prévoit d'envoyer 500 hommes au Mali dans le cadre de l'insurrection touareg et islamiste qui frappe ce pays (MISMA)[1].

La France, les États-Unis, la République populaire de Chine, l'Algérie et le Maroc sont les principaux fournisseurs étrangers de l'armée nigérienne.

18 conseillers militaires français sont par ailleurs présents sur place[Quand ?].

L'armée de l'air nigérienne a notamment reçu deux Su-25 achetés en partie par la France en février 2013 et les États-Unis fournissent un Cessna 208B de reconnaissance acheté en septembre 2014[2].


Missions de maintien de la paix[modifier | modifier le code]

En 1991, les FAN ont envoyé un contingent de 400 hommes lors de l'intervention des forces de la Coalition contre l'Irak pendant la guerre du Golfe[3].

De 1999 à nos jours, les Forces Armées Nigériennes étaient déployées dans le cadre des missions suivantes :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L’Orient du jour (Africains)
  2. « La flotte africaine de Cessna 208B s'agrandit avec trois prochaines livraisons US », sur Ouest-France,‎ 22 septembre 2014 (consulté le 25 septembre 2014).
  3. Dossier Niger: Les forces armées nigériennes (FAN), Ministère des Affaires étrangères (France), 2003