First Air

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

First Air

Logo de cette compagnie
AITA OACI Indicatif d'appel
7F FAB FIRST AIR
Repères historiques
Date de création 1946
Généralités
Basée à Aéroport d'Iqaluit
Autres bases Aéroport de Yellowknife
Programme de fidélité Aéroplan
Taille de la flotte 25[1]
Nombre de destinations 34[2]
Siège social Drapeau du Canada Kanata, Ontario
Dirigeants Scott Bateman
Site web www.firstair.ca
Siège de First Air

Bradley Air Services Limited, compagnie aérienne qui opère sous le nom de First Air (code AITA : 7F ; code OACI: FAB), est une compagnie aérienne basée à Kanata, Ontario, Canada[3]. Elle effectue des vols régionaux réguliers ainsi que des vols charters pour les communautés nordiques du Québec, de l'Ontario, du Manitoba, de l'Alberta, du Yukon, du Nunavut et des Territoires du Nord-Ouest[4]. Sa base principale est située à l’aéroport international Macdonald-Cartier d’Ottawa où ses installations comprennent un large hangar qui sert également pour les besoins de maintenance des aéronefs. La compagnie est également d’autres bases à l'aéroport d’Iqaluit ainsi qu’à l'aéroport de Yellowknife.

Histoire[modifier | modifier le code]

ATR 42 at Cambridge Bay Airport, newer livery

Cette compagnie aérienne a été fondée par un des pionniers de l’aviation canadienne, Russel Bradley. Il a fondé Bradley Air Services en 1946 et la compagnie porte toujours ce nom, même si elle opère sous le nom commercial First Air. Quelques années plus tard, en 1973, First Air offre des vols réguliers entre Ottawa et North Bay en Ontario en utilisant un appareil d’une capacité de huit places. Par la suite, First Air s’est doté de d’autres bases à Edmonton, Winnipeg, Montréal et Ottawa. La société aérienne offre des vols dans plusieurs communautés du Nord du Canada, que ce soit au Nunavik, au Nunavut ainsi que dans les Territoires du Nord-Ouest.

En 1990, les Inuit du Nunavik au Québec ont acheté la compagnie par le biais de leur compagnie de gestion, la Société Makivik[5].

En 1995, First Air s’est porté acquéreur de la compagnie Ptarmigan Airways, avant de se porter acquéreur de Northwest Territorial Airways, dans le but d’élargir sa gamme de services. Ces deux sociétés ont été fusionnées avec First Air. Par ailleurs, en 2011, First Air a célébré ses 65 années d’existence[6].

En août 2008, le président de la compagnie, Bob Davis, est congédié et remplacé par Scott Bateman. Davis était le président de la compagnie depuis 1997.

En juin 2009, dans le cadre du renouvellement de sa flotte, First Air reçoit son premier aéronef bi-couloir, un Boeing 767-200 configuré pour recevoir exclusivement du fret. Suite à l’introduction de cet aéronef, First Air a retiré les deux derniers Boeing 727-200 de sa flotte. Ceux-ci sont maintenant entreposés à l'aéroport de Trois-Rivières.

En février 2011, First Air et Qikiqtaaluk Corporation ont créé une nouvelle compagnie aérienne, Qikiqtani First Aviation, qui opère dans la région de Qikiqtani.

En mars 2011, le dernier Hawker Siddeley HS.748 a lui aussi été retiré de la flotte. Il a été remplacé par deux ATR 72.

En décembre 2011, Scott Bateman a démissionné de son poste de président de la compagnie. En attendant de lui trouver un successeur, la présidence de la compagnie a été confiée de façon intérimaire à Kris Dolinki. Ce dernier occupe également le poste de vice-président, finances.

Destinations[modifier | modifier le code]

Un Boeing 767 de First Air circulant sur la piste à l'aéroport de Val-d'Or.
Un Boeing 737-200 de First Air à l'Aéroport d'Ottawa
Un ATR 42 à l'aéroport de Cambridge Bay
Un Boeing 767 de First Air à l'aéroport de Val-d'Or
Un L-382G de First Air.

First Air opère dans les destinations suivantes[2] :

Flotte[modifier | modifier le code]

La flotte d’aéronefs de First Air est composé, en novembre 2014, de[7],[1]:

Flotte de First Air
Aéronef Nombre d’aéronefs
(selon First Air)[7]
Nombre d'aéronefs
(selon TC)[1]
Variantes Notes
Aérospatiale ATR 42 9 9 ATR42-300
ATR42-320
Avion combi d'une capacité de 42 sièges. Capacité d'atterrir et décoller sur gravier et sur la glace[8].
Aérospatiale ATR 72 2 2 ATR-72-212C Avion combi d'une capacité de 60 passagers[9]
Boeing 737 3 3 737-200C Avion combi d'une capacité maximale de 115 sièges ou de 7 palettes de cargo. Capacité d'atterrir et décoller sur gravier et sur la glace[10].
Boeing 737 3 3 737-200 Avion d'une capacité de 99 sièges, sans cargo[11].
Boeing 737 1 1 737-400 Avion d'une capacité de 135 sièges, sans cargo[12].
Boeing 737 2 2 737-400C Avion d'une capacité de 72 siège et de 4 palettes de cargo [12].
Boeing 767 1 1 767-223SF Avion cargo d'une capacité de 19 palettes de cargo[13].
Lockheed L-100 Hercules 2 2 L-382G Avion cargo d'une capacité 8 palettes de cargo[14].

Un Douglas DC-3 est encore listé dans le registre de Transport Canada mais son certificat est annulé[1].

Accidents[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :