Gjoa Haven

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Crystal Clear app fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation…), consultez la page d’aide Unicode.
Gjoa Haven
Uqsuqtuuq ᐅᖅᓱᖅᑑᖅ
Image illustrative de l'article Gjoa Haven
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Territoire Drapeau du Nunavut Nunavut
Région Kitikmeot
Démographie
Population 1 064 hab. (2006)
Géographie
Coordonnées 68° 37′ 30″ N 95° 52′ 25″ O / 68.624888, -95.87360968° 37′ 30″ Nord 95° 52′ 25″ Ouest / 68.624888, -95.873609  
Divers
Fuseau horaire [[]]
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Gjoa Haven

Géolocalisation sur la carte : Nunavut

Voir la carte administrative du Nunavut
City locator 14.svg
Gjoa Haven

Géolocalisation sur la carte : Nunavut

Voir la carte topographique du Nunavut
City locator 14.svg
Gjoa Haven

Gjoa Haven (en inuktitut Uqsuqtuuq, ᐅᖅᓱᖅᑑᖅ, qui signifie « où il y a de la graisse en abondance », faisant référence à la graisse des animaux des eaux environnantes), est un hameau du Nunavut (Canada), situé au-dessus du cercle Arctique dans la région de Kitikmeot, à 1 056 km au nord-est de Yellowknife. C'est le seul établissement sur l'île du Roi-Guillaume. Le nom de Gjoa Haven vient du norvégien Gjøahavn, ou baie de Gjøa. C'est le nom que l'explorateur polaire Roald Amundsen donna au lieu en honneur de son navire, le Gjøa. L'atlas mondial Rand McNally de 2008 indique le nom de Oqsuqtooq, mais son statut n'est pas confirmé.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1903 Amundsen essaie de franchir le passage du Nord-Ouest. En octobre, les eaux commencent à se remplir de glace, il décide alors de mouiller le Gjøa dans cette baie sur la côte sud-est de l'île. Il y reste presque deux ans pris dans la glace. L'explorateur passe ce temps avec les habitants locaux, les Inuit Netsilik, et apprend d'eux comment survivre dans le Nord et comment se déplacer efficacement. Les choses qu'il y apprend lui serviront lors de son expédition au pôle Sud. Il explore la péninsule Boothia et essaie de trouver l'emplacement exact du pôle nord magnétique. Certains des habitants actuels revendiquent être des descendants d'Amundsen ou d'un des membres de son équipage[1].

Démographie[modifier | modifier le code]

La croissance d'un établissement permanent à Gjoa Haven reflète l'évolution des Inuits, traditionnellement nomades, vers un mode de vie plus sédentaire. En 1961 la population était de 110 habitants, et en 2001 de 960. On s'y installe pour être plus près des équipements de santé et d'enseignement. Selon le recensement de 2006, il y avait alors 1 064 habitants, soit une augmentation de 10,8 % par rapport au nombre donné par le recensement de 2001[2]. On a construit un nouveau lotissement près de l'aéroport de Gjoa Haven. La communauté est desservie par cet aéroport ainsi que par une rotation annuelle en bateau.

Géographie[modifier | modifier le code]

La municipalité est établie sur l'île du prince-William. C'est une île du massif bouclier canadien, érodée par des siècles de glaciation. L'île est plate, ne dépassant en nul endroit les 100 mètres d'altitude. L'inclinaison générale de l'île part de l'Est vers l'Ouest, mais c'est au centre que l'on trouve son sommet. Ce sommet n'a rien d'une montagne, c'est un plateau criblé de lacs couvrant la plus grande partie de l'île. Il y a environ une trentaine de kilomètres entre la rive et le plateau, peu importe d'où l'on parte.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (no) Sveinung Berg Bentzrøg ; "Vi er Amundsens etterkommere" ; Aftenposten ; 3 novembre 2007
  2. (en)(fr) Recensement 2006 ; Statistique Canada

Liens externes[modifier | modifier le code]