Coral Harbour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Salliq.
Coral Harbour
Salliq/Salliit (ᓴᓪᓕᖅ/ᓴᓪᓖᑦ)
Terminal de l'aéroport de Coral Harbour
Terminal de l'aéroport de Coral Harbour
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Territoire Flag of Nunavut.svg Nunavut
Région Kivalliq
Statut municipal Hameau
Maire Jerry Paniyuk
Démographie
Population 769 hab. (2006)
Densité 5,6 hab./km2
Géographie
Coordonnées 64° 08′ 13″ N 83° 09′ 51″ O / 64.136944, -83.16416764° 08′ 13″ Nord 83° 09′ 51″ Ouest / 64.136944, -83.164167  
Superficie 13 783 ha = 137,83 km2
Divers
Fuseau horaire UTC-5
Indicatif 867
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Coral Harbour
Salliq/Salliit (ᓴᓪᓕᖅ/ᓴᓪᓖᑦ)

Géolocalisation sur la carte : Nunavut

Voir la carte administrative du Nunavut
City locator 14.svg
Coral Harbour
Salliq/Salliit (ᓴᓪᓕᖅ/ᓴᓪᓖᑦ)

Géolocalisation sur la carte : Nunavut

Voir la carte topographique du Nunavut
City locator 14.svg
Coral Harbour
Salliq/Salliit (ᓴᓪᓕᖅ/ᓴᓪᓖᑦ)

Coral Harbour ou bien Salliq (ᓴᓪᓕᖅ) ou Salliit (ᓴᓪᓖᑦ) en inuktitut est une petite communauté inuite situé sur l'île Southampton dans la région de Kivalliq au Nunavut (Canada). La communauté est située à tête de la baie South au nord de la baie d'Hudson. Coral Harbour est la seule communauté du Nunavut qui n'applique pas l'heure d'été en demeurant dans le fuseau horaire de l'heure de l'Est à longueur d'année.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Son nom de Coral Habour vient de la présence de coraux fossilisés (coral en anglais) dans les eaux près de la communauté. Le nom inuktitut Salliq est parfois utilisé pour parler de l'ensemble de l'île de Southampton[1]. Le pluriel Salliit signifie « grande île plane en face de la terre ferme »[2],[3],[4].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation de l'île Southampton

Coral Harbour est la seule communauté de l'île Southampton située dans la baie d'Hudson. La communauté est située à la tête de la baie South dans l'Est de l'île. Elle fait partie de la région Kivalliq du territoire du Nunavut.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les Sadlermiuts, les habitants de Salliq, occupaient autrefois la région. Ils sont les derniers représentants de la culture de Dorset, une culture pré-inuite, appelés Tuniit. Ils se sont éteints officiellement en 1902-03 après qu'une maladie occidentale eut disséminé tous les Sallirmiut dans l'espace de quelques semaines[5]. Cependant, il est aussi cru que les Sadlermiuts seraient en fait des descendants de la culture de Thulé, mais qui se seraient développés idiosyncratiquement de la culture de Thulé continentale. Une troisième théorie indique que les Sadlermiuts n'appartiendraient pas nécessairement à l'une ou l'autre des deux groupes culturels, mais que, à cause des mariages interculturels, leurs racines seraient plutôt issues en parties des deux cultures, Dorset et Thulé[5],[6].

Au début du XXe siècle, la région fut repopulée par les Aivilingmiuts (ou Aivilik) dont le nom fut plus tard utilisé pour le nom du district électoral de Aivilik provenant des régions de Repulse Bay et de Chesterfield Inlet. Ces derniers furent influencés par le capitaine George Comer, un baleinier, pour cette repopulation. 25 ans plus tard, des habitants de l'île de Baffin arrivèrent.

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon le recensement de 2006 de Statistiques Canada, la population de Coral Harbour est de 769 habitants[7]. Ce qui correspond à une croissance démographique de 8 % par rapport à la population de 2001[7].

Transports[modifier | modifier le code]

Le seul moyen de rejoindre la communauté de Coral Harbour est par avion à l'aéroport de Coral Harbour. Les moyens de transports principaux sur l'île qui est environ de la même taille que la Suisse sont la motoneige et le traîneau à chien durant la saison hivernale et le VTT durant la saison estivale.

Faune[modifier | modifier le code]

Malgré le climat difficile, il y a une diversité de vie sauvage autour de l'île. Parmi les espèces présentes, on retrouve le morse, l'ours polaire, le caribou de la toundra, le phoque annelé, le faucon gerfaut et le faucon pèlerin­.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mourir et renaître: la réception du christianisme par les Inuit de l'Arctique de l'Est canadien (1890-1940)
  2. (en) Nunavut Communities
  3. (en) Tusaalanga
  4. Coral Harbour sur L'Atlas du Canada, page consultée le 25 avril 2010
  5. a et b (en) Jean L. Briggs, J. Garth Taylor, « The Canadian Encyclopedia: Sadlermiut Inuit », Historica Foundation of Canada (consulté le 2008-03-21)
  6. (en) « Canadian Arctic historical archaeology in review », Revista de Arqueología Americana,‎ 2004 (consulté le 2008-03-21)
  7. a et b Profils des communautés - Coral Harbour sur Statistiques Canada, page consultée le 25 avril 2010

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]