Dompierre-du-Chemin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dompierre.
Dompierre-du-Chemin
Mairie de Dompierre-du-Chemin.
Mairie de Dompierre-du-Chemin.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Arrondissement Fougères
Canton Fougères-Sud
Intercommunalité Fougères communauté
Maire
Mandat
Joël Maupillé
2014-2020
Code postal 35210
Code commune 35100
Démographie
Population
municipale
560 hab. (2011)
Densité 58 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 16′ 01″ N 1° 08′ 37″ O / 48.266944, -1.14361148° 16′ 01″ Nord 1° 08′ 37″ Ouest / 48.266944, -1.143611  
Altitude Min. 93 m – Max. 182 m
Superficie 9,68 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte administrative d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Dompierre-du-Chemin

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte topographique d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Dompierre-du-Chemin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Dompierre-du-Chemin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Dompierre-du-Chemin
Liens
Site web www.dompierre-du-chemin.fr

Dompierre-du-Chemin est une commune française située dans le département d'Ille-et-Vilaine, en région Bretagne, peuplée de 560 habitants[Note 1]..

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation géographique[modifier | modifier le code]

Dompierre-du-Chemin est situé à :

Réseaux[modifier | modifier le code]

Dompierre-du-Chemin est traversée par la voie ferrée qui relie Vitré à Fougères. Ligne ferroviaire qui n'existe plus.

Un point de suivi de la qualité des eaux de la Cantache est présent sur la commune[1].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Luitré Rose des vents
Parcé N
O    Dompierre-du-Chemin    E
S
Châtillon-en-Vendelais Princé

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Un prieuré, Saint-Blaise de Pont-Rémy, dépendant de l'abbaye Saint-Jouin de Marnes en Poitou, puis de l'abbaye Saint-Melaine de Rennes se trouvait à proximité du bourg[2]. Par exemple, Louis Odespung, sieur de la Meschinière, recteur de Moulins et de Retiers, en fut prieur ; il était aussi prieur de Saint-Tutuarn entre 1623 et 1637. Il se démit de ce bénéfice ecclésiastique avant sa mort survenue en 1655[3].

La population de la commune soutient la chouannerie lors de la Révolution française. Le 25 juillet 1799, une troupe de Chouans est battue par les républicains au combat de Dompierre-du-Chemin. Le chouan Jean Le Dauphin dit « Le Vengeur » y est tué.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1919 1940 Étienne Le Poullen FR Député
         
 ? mars 2001 Jean-Pierre Vallée[4]    
mars 2001 en cours Joël Maupillé[5],[6] DVD Enseignant
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 560 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2008, 2013, 2018, etc. pour Dompierre-du-Chemin[7]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
461 509 500 490 525 535 555 533 569
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
580 671 664 616 630 629 623 538 520
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
514 507 531 462 467 481 469 477 446
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
472 443 430 491 468 470 532 550 560
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2004[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
  • L’église Saint-Pierre comporte des parties édifiées au XIIe siècle (contreforts et chevet) et au XIVe siècle. Elle a été remaniée au XVIIe siècle[10]. Charpentée en forme de carène renversée à sept pans, l'église présente un arc triomphal, aux armes des seigneurs de Bois-le-Houx, qui sépare la nef du chœur. La nef, remaniée au XVIIIe siècle, s'enrichit à cette époque d'un maître-autel, œuvre de Jean et Michel Langlois, et de deux retables latéraux réalisés en 1699 par leur neveu François Langlois. Le maître-autel, dominé par la statue de saint Pierre, placée dans une niche à coquille, arbore les armoiries peintes du chapitre de Rennes.
  • Le site de Saut Roland, à 2 km à l’est du bourg, est un espace naturel départemental caractérisé par d’abruptes falaises de quartz dominant le ruisseau de Saint-Blaise. Selon la légende, il tire son nom de Roland, le neveu de Charlemagne, qui a effectivement été préfet des Marches de Bretagne. Il aurait trouvé la mort après avoir tenté de sauter à cheval entre les deux falaises en invoquant l'amour de sa dame ; alors que ses deux premières tentatives au nom de Dieu puis de la Vierge avaient réussi[11]. C’est un site d’escalade répertorié par la Fédération française de la montagne et de l'escalade[12].

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Dompierre de France[modifier | modifier le code]

Dompierre fait partie de l'Association des Dompierre-de-France regroupant 23 communes françaises dont le nom comporte Dompierre. Chaque année, une commune différente accueille la fête. Dompierre-du-Chemin a déjà accueilli ses cousins Dompierrois et Dompierrais en 2000[13]. En 2013, la fête nationale a eu lieu le 1er week-end de juillet à Dompierre-les-Ormes en Saône-et-Loire.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2011, légale en 2014.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, afin de permettre les comparaisons entre communes selon une périodicité de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999, de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, outre les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement, que les années 2006, 2011, 2016, etc. et la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]