Coq au vin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme ; voir : COCOVINU.
Coq au vin
Image illustrative de l'article Coq au vin
Coq au vin dans sa marmite

Lieu d’origine Alsace, Auvergne, Bourgogne, Champagne
Place dans le service plat principal
Température de service chaude
Mets similaires Coq au vin jaune
Coq au riesling
Coq au vin de chanturgue

Le coq au vin est un classique de la cuisine française. La Bourgogne, l'Alsace, la Champagne et l'Auvergne en revendiquent la paternité.

Historique[modifier | modifier le code]

« L'emblème de la France, c'était le coq. C'est aujourd'hui le coq au vin. »

— Gilbert Cesbron

Une tradition fait remonter ce mets à la conquête de la Gaule par Jules César. Le chef d'une tribu arverne pour narguer le Romain, qui l'assiégeait, lui fit envoyer un coq, symbole de la vaillance des Gaulois. César lui rendit sa politesse en l'invita à une cena où il lui fit servir son coq cuit au vin[1].

Ingrédients de base[modifier | modifier le code]

Les lardons, oignons et ail se faisant dorer

Ce mets nécessite un coq, ou à défaut un poulet, découpé en morceaux, des petits oignons, des gousses d'ail, des lardons, un verre à liqueur de marc, du vin rouge, un bouquet garni, des carottes, des champignons, du persil et des herbes de Provence[2]. Il est souvent servi avec des pâtes fraîches ou des pommes vapeur.

Variations[modifier | modifier le code]

Le vin utilisé est souvent rouge et parfois jaune, auquel cas les champignons de la recette sont des morilles. Pour cette recette franc-comtoise spécifique voir coq au vin jaune.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Historique du coq au vin
  2. Vingt recettes de coq au vin

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]