Chemin de fer Bex-Villars-Bretaye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir BVB.
Ligne B et E
Bex–Villars–Bretaye
des Transports publics du Chablais (TPC),
ancienne chemin de fer Bex-Villars-Bretaye (BVB)
Trains Bex Villard Bretaye (2).jpg
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Historique
Mise en service 1898 – 1906
Caractéristiques techniques
Longueur 17,088[1] km
Écartement Voie métrique (1,000 m)
Pente ou rampe maximale (adh/crém) 57 / 200 ‰
Crémaillère De type Abt sur 7.342 km
Trafic
Propriétaire Transports Publics du Chablais
Exploitant(s) Transports Publics du Chablais
Trafic Régional
Schéma de la ligne
En gare de Bex
À la gare de La Barboleuse

La ligne B Bex-Villars et la ligne E Villars-Bretaye sont une ligne de chemin de fer longue de 17 km, à voie unique à écartement métrique, reliant la gare de Bex à Bretaye. Elle est en réalité constituée de 2 voies non continues avec changement à la gare de Villars-sur-Ollon :

  • la voie Bex-Villars, appelée ligne B
  • la voie Villars-Bretaye, appelée ligne E

L'ancienne chemin de fer Bex-Villars-Bretaye (BVB) fait partie depuis 1999 des Transports Publics du Chablais (TPC) qui comprend:

Histoire[modifier | modifier le code]

  • 1898-1901 : mise en service du Bex - Gryon - Villars - Chesières (BGVC)
  • 1913 : mise en service du Villars - Bretaye (VB)
  • 1942 : fusion des 2 compagnies
  • 1961 : fermeture du parcours Chesières - Villars (30 septembre, déferré dès le 30.11.1963)
  • 1990 : mise en service de la double voie entre Villars BVB et Roche-Grise
  • 2001 : mise en service des 3 automotrices Beh 4/8

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • Longueur : 17.09 km dont 9.65 à crémaillère de type Abt sur 2 tronçons :
    • Le Bévieux–Gryon (5.00 km)
    • Villars BVB–Col de Bretaye (4.65 km)
  • Voie métrique
  • Pente maximum : 200 ‰ en crémaillère ; 57 ‰ en adhérence
  • Passagers : 946 000 en 2004
  • Matériel : 6 rames, 5 anciennes automotrices (1942) et 2 locomotives
  • Taux de couverture : 34 % par les billets
  • Subvention : 6,1 millions de francs suisses en 2005

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche technique des compagnies, numéro spécial Histoire de mai 2003 dans TPC News, Transports Publics du Chablais, consulté le 31 mars 2012.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]