Transports Montreux-Vevey-Riviera

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Transports publics Montreux-Vevey-Riviera

Création 1er janvier 1992
Dates clés 1er janvier 2014 :
Fusion avec les Vevey-Montreux-Chillon-Villeneuve (VMCV)
Disparition 31 décembre 2013
Siège social Drapeau de Suisse Montreux (Suisse)
Direction Georges Oberson
Activité Transport public de voyageurs en trains
Site web www.goldenpass.ch
un train en gare de Blonay
un train en gare des Pléiades

Les Transports Montreux-Vevey-Riviera (MVR) étaient une entreprise ferroviaire suisse née en 1992 de la fusion du Montreux-Glion-Rochers de Naye (MGN) et du funiculaire Territet – Glion, d'autres chemins de fer l'ont rejointe en 2001 :

Les Montreux-Vevey-Riviera ont fusionné le 1er janvier 2014 avec les Transports publics Vevey-Montreux-Chillon-Villeneuve (VMCV). Toutes les activités des MVR continuent malgré la fusion, seul leur nom a changé. Cette union donne naissance à une nouvelle entité forte sur la Riviera. Cette société, se cherchant actuellement un nom, a déjà en tête plusieurs projets pour son développement.

GoldenPass Services assumait la gestion et l'exploitation des lignes des MVR[1].


Historique[modifier | modifier le code]

Chemins de fer électriques veveysans[modifier | modifier le code]

Les travaux sur la ligne à voie métrique (1 000 mm), Vevey-Chamby, débutèrent le 5 avril 1900, avec inauguration le . Ceux de la section St-Légier-Châtel-St-Denis, débutent le pour se terminer le 30 mars 1904.

Le prolongement de Blonay vers les Pléiades est mis en travaux le 18 avril 1910 et ouvert le 9 juillet 1911.

Les gares de Blonay et de Châtel-Saint-Denis permettaient de se connecter aux réseaux du MOB et des GFM, aujourd'hui les Transports publics fribourgeois.

Au début de l'exploitation, la ligne partait du dépôt en raison de difficultés d'implantation en gare de Vevey. Ce n'est que quelques années plus tard que le départ fut installé en gare CFF.

La ligne Blonay-Chamby est fermée au trafic le 22 mai 1966. Un comité d'initiative s'est constitué pour sa sauvegarde et ont créé le Chemin de fer-musée Blonay-Chamby et le 31 mai 1969, le tronçon St-Légier-Châtel-St-Denis est fermé[2].

Les sections restantes mesurent

  • 5,72 km pour Vevey-Blonay
  • 4,79 km vers Les Pléiades

Le matériel roulant[modifier | modifier le code]

Véhicules moteurs
  • BDeh 2/4 73-75 (1970)
  • Beh 2/4 71 + Bt 224 (Train des Étoiles)(rame fixe) (1999 - Ex BDeh 2/4 71 1970 - Ex Bt 224 1990)
  • Beh 2/4 72 (Astro Pléiades)(2002 - Ex BDeh 2/4 72 1970)
  • Be 2/6 7001-7004 (1997-1998) [2 Vevey-Blonay (7001+7003), 2 Montreux-Sonzier (7002+7004)]
Véhicules remorqués
  • Bt 221-222 (1976)
  • Bt 223 (1983) (Vendue en 2009 au TPC BVB)

Funiculaire Les Avants-Sonloup (LAS)[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.
Article détaillé : Funiculaire Les Avants – Sonloup.
le funiculaire Les Avants-Sonloup

La station des Avants était déjà bien connue avant la construction du chemin chemin de fer ainsi le site de Sonloup pour son belvédère. La concession pour la construction du funiculaire fut accordée par la Confédération le 16 avril 1910 et les travaux adjugés à la maison von Roll à Berne. La mise en exploitation fut effectuée le 14 décembre 1910[2].

Funiculaire Vevey–Chardonne–Mont-Pèlerin[modifier | modifier le code]

funiculaire du Mont Pèlerin

Les travaux débutèrent en octobre 1899 et la ligne fut ouverte à l'exploitation le . Le point de départ se situe au nord de Vevey à l'altitude de 393 mètres. La ligne mesure 1,578 km et se termine à la station du Mont Pèlerin sur la commune de Chardonne à l'altitude de 810 mètres[2].

Références[modifier | modifier le code]

automotrices à Vevey
  1. www.goldenpass.ch
  2. a, b et c Les Chemins de fer actuels et disparus de la Riviera vaudoise, Éditions Revue du Rail, Aigle, 1973