Funiculaire de Cossonay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Funiculaire
CossonayGare
Funiculaire arrivant à la gare de Cossonay-Ville
Funiculaire arrivant à la gare de Cossonay-Ville

Réseau Transports de la région Morges-Bière-Cossonay, Drapeau de la Suisse Suisse
Date d’ouverture 28 août 1898
Exploitant MBC
Conduite (système) automatique
Matériel utilisé 2 voitures
Points d’arrêt 2
Jours de fonctionnement actuellement en travaux
Fréquentation
(moy. par an)
292'903 (2011)[1]
Lignes connexes ligne CFF du Pied-du-Jura
Schéma de la ligne
BUS uKBHFa
Cossonay-Ville alt. 563 m
uvSTRa
uvSTRe
BUS uKBHFe
Cossonay-Gare alt. 430 m
CONTr BHFq CONTl
ligne CFF du Pied-du-Jura

Le funiculaire de Cossonay relie depuis 1898 la ville à la gare de Cossonay, située sur la commune de Penthalaz.

Histoire[modifier | modifier le code]

De 1966 à 1972, la compagnie du chemin de fer Lausanne-Échallens-Bercher s'occupe de l'exploitation du funiculaire[2]. L'installation a été plusieurs fois modernisée, en 1929 la crémaillère est supprimée et la ligne est transformée en funiculaire. En 1968, la ligne est automatisée. En 1982 l'électrification de la ligne est modernisée et de nouvelles voitures sont mises en circulation. En avril 2012 la ligne est stoppée et remplacée par un service de bus. La ligne est intégralement refaite et les voitures changées[3]. En juin 2014 les travaux sont terminés et la ligne est à nouveau en service depuis la 24e semaine de l'année, précisément le 10 juin. Néanmoins l'inauguration a lieu une semaine plus tard, depuis le mercredi 18 juin 2014 jusqu'au samedi 21 juin[4].

Technique[modifier | modifier le code]

Le tracé de la ligne est rectiligne, les seuls virages sont ceux de l'évitement.

Il a toujours comporté deux voitures, l'avalante faisant contrepoids pour tracter plus facilement la montante. À l'origine équipé de ballast d'eau et d'une crémaillère de type Abt pour le frein de secours.

Données techniques[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • [RFS97] Réseau ferré suisse, Berne, Secrétariat général CFF,‎ 1997
  • [HADORN86] Gérald Hadorn et Jean-Louis Rochaix, Voies étroites de la campagne vaudoise, Lausanne, BVA,‎ 1986 (ISBN 2-88125-004-1)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. www.mbc.ch
  2. Gérald Hadorn, Voies étroites de la campagne vaudoise, p. 100
  3. Cindy Mendicino, « Le funiculaire de Cossonay a quitté ses rails », 24 heures,‎ 4 avril 2012 (lire en ligne)
  4. Lauriane Barraud, « Cossonay retrouve enfin son funiculaire », 24 heures,‎ 19 juin 2014 (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]