Ollon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ollon (homonymie).
Ollon
Blason de Ollon
Héraldique
Ollon
Ollon
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Vaud
District Aigle
Localité(s) et communes limitrophes
(voir carte)
Localités :
Antagnes, Arveyes, Auliens, Bretaye, Chesières, Crettaz-Tavez, Exergillod, Forchex, Glutières, Huémoz, La Pousaz, Les Combes, Les Ecovets, Les Fontaines, Pallueyres, Panex, Plambuit, Plan d'Essert, Salaz, Saint-Triphon, Verschiez, Villars-sur-Ollon, Villy
Communes limitrophes :
Ormont-Dessous, Ormont-Dessus, Gryon, Bex, Monthey (VS), Collombey-Muraz (VS), Aigle
Syndic Jean-Luc Chollet
Code postal 1867 Ollon
1867 Panex
1867 Saint-Triphon
1884 Arveyes
1884 Bretaye
1884 Huémoz
1884 Villars-sur-Ollon
1885 Chesières
N° OFS 5409
Démographie
Gentilé Boyards
Population 7 144 hab. (31 décembre 2012)
Densité 120 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 19′ 00″ N 7° 00′ 00″ E / 46.3166666667, 7 ()46° 19′ 00″ Nord 7° 00′ 00″ Est / 46.3166666667, 7 ()  
Altitude 479 m
Superficie 5 954 ha = 59,54 km2
Divers
Langue Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

Voir sur la carte administrative du Canton de Vaud
City locator 14.svg
Ollon

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Ollon

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Ollon
Liens
Site web www.ollon.ch
Sources
Référence population suisse[1].
Référence superficie suisse[2]

Ollon est une commune suisse du canton de Vaud, située dans le district d'Aigle. Ollon se situe dans le Chablais.

Le territoire d'Ollon s'étend du Rhône au Chamossaire (2 112 m). Le vignoble de la commune représente 123 hectares de vigne.

Monuments[modifier | modifier le code]

Parmi les monuments se trouvant sur le territoire de la commune, on trouve le château de la Roche[3] ou la tour de Saint-Triphon qui surplombe le site archéologique de Saint-Triphon et Charpigny inscrit comme bien culturel d'importance nationale[4].

Église médiévale, attestée dès 1179, avec chœur et chapelle remarquables garnies de peintures et sculptures de la fin du XVe - début du XVIe siècle. Construction de la chapelle de Rovéréaz, au sud, après 1480. L'importante transformation du chœur, vers 1496, est attribuée au maçon-tailleur de pierres Jacques Perrier. En 1512, construction de la chapelle de Chastonay, probablement par le tailleur de pierres Pierre Guigoz. Nef voûtée au XVIIe siècle. L'élégant clocher a été reconstruit en 1828 par Jean Gunthert[5]. Quatre cloches classées monuments historiques en 1900[6].

Hôtel de ville. Construit en 1781-1782 avec arcades au rez-de-chaussée ouvertes à l'origine[5]. Partiellement classé monument historique en 1955[7].

Maison forte de la Roche. Initialement grosse tour rectangulaire, vers 1200, agrandie à plusieurs reprises. Certaines portes et cheminées gothiques peuvent être attribuées au tailleur de pierre Pierre Guigoz (début XVIe siècle). Classé monument hisstorique en 1976[8]. Tombé en ruines, l'immeuble a été progressivement restauré entre 1987-2010[5].

Collège (1835-1836), plans Jean Gunthert repris par l'architecte lausannois Henri Perregaux[9]. Inscrit à l'inventaire cantonal du patrimoine en 1991[10].

Personnalités[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Population résidente permanente par commune et origine, Vaud, 1950-2012 », sur Statistiques Vaud (consulté le 23 avril 2013)
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)
  3. http://chateau-ollon.ch
  4. [PDF] L'inventaire édité par la confédération suisse, canton de Vaud
  5. a, b et c Guide artistique de la Suisse, Société d'histoire de l'art en Suisse,‎ 2011 (ISBN 978-3-906131-98-6), p. 444-445
  6. « Fiche de recensement 509 », sur recensementarchitectural.vd.ch
  7. « Fiche de recensement 408B », sur recensementarchitectural.vd.ch
  8. « Fiche de recensement 559 », sur recensementarchitectural.vd.ch
  9. Paul Bissegger, D'ivoire et de marbre. Alexandre et Henri Perregaux ou l'Age d'Or de l'architecture vaudoise (1770-1850), Bibliothèque historique vaudoise, coll. « Bibliothèque historique vaudoise 131 »,‎ 2007 (ISBN 978-2-88454-131-2), p. 338
  10. « Fiche de recensement 508 », sur recensementarchitectural.vd.ch