Charles Joseph Louis de Tascher de La Pagerie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Famille Tascher de La Pagerie.

Charles Joseph Louis
de Tascher de La Pagerie

Description de l'image  Album des députés au Corps législatif entre 1852-1857-Tascher la Pagerie.jpg.
Nom de naissance
Charles Joseph Louis Robert Philippe
de Tascher de La Pagerie
Naissance
Francfort-sur-le-Main
Décès (à 57 ans)
Palais des Tuileries, Paris
Nationalité Drapeau de la France France
Pays de résidence Royaume de Bavière Royaume de Bavière
Profession Homme politique français
Autres activités
Ascendants
Descendants
Famille

Charles Joseph Louis Robert Philippe, duc de Tascher de la Pagerie ( - Francfort-sur-le-Main, Grand-duché de Francfort - Palais des Tuileries, Paris) est un homme politique français du XIXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Charles Joseph Louis Robert Philippe était le fils de Pierre-Claude-Louis-Robert Tascher de La Pagerie (17871861), militaire français pendant le Premier Empire et homme politique sous le Second Empire, et de la princesse Amélie-Marianne-Théodora-Caroline-Sophie Walburge, von der Leyen und zu Hohengeroldseck (de) (17891870), fille de François-Philippe, prince de la Leyen (de), et de Sophie, comtesse de Schönborn. Il avait reçu pour parrain et marraine le prince primat de Dalberg et l'Impératrice Joséphine, cousine de son père.

Il épousa le 17 décembre 1838 la fille du baron Charles-Auguste Pergler de Perglas, chambellan du roi de Bavière.

Resté en Bavière où son père exercait les fonctions de chambellan du roi, il fut rappelé en France à l'avènement du Second Empire. Lors de l'organisation des Maisons de Leurs Majestées Impériales, il devint maréchal des logis de l'Empereur Napoléon III le 24 décembre 1852, et premier chambellan de l'Impératrice Eugénie en  : il suppléait le Grand-maître, son père, en cas d'absence ; il en remplit les fonctions à la mort du comte de Tascher, mais il n'eut jamais le titre de Grand-maître, ni les honneurs et prérogatives attachés à cette haute charge de la cour.

Le premier chambellan, excellent homme, bon camarade, n'était pas pris très au sérieux dans la Maison de l'Empereur. Il n'était pas beau et avait de plus le goût bizarre de s'enlaidir par des grimaces plus que disgracieuses. C'est lui qui avait eu l'idée malheureuse d'habiller tout le service d'honneur de l'Impératrice en bleu clair, les couleurs bavaroises, ce qui était loin d'être élégant.

Sa maison, où l'on recevait beaucoup, et, il faut le reconnaître, avec une large hospitalité, et en même temps avec bonhomie et simplicité était un lieu de réunion que fréquentaient beaucoup les Secrétaires et Attachés de toutes les Cours allemandes, ainsi que tous les Allemands de distinctions faisant séjour à Paris.

Élu, le 22 juin 1857, député de la 1re circonscription du Gard au Corps législatif, par 33 573 voix (33 646 votants, 40 704 inscrits), il siégea dans la majorité monarchique.

Le comte Louis de Tascher de La Pagerie, était revenu en France en 1835, pour y suivre, contre la famille de Dalberg, un procès en restitution de titre de duc par dévolution de son cousin maternel, Emmerich-Josef, duc de Dalberg et de l'Empire[1], valable en vertu d'un décret impérial en date du 8 juillet 1810. Charles sera le premier à porter, par décret impérial du 2 mars 1859, le titre de duc héréditaire, sous la dénomination de duc de Tascher de La Pagerie.

À la mort de son père, il fut nommé sénateur le , et remplacé à la Chambre des députés par M. Chabanon.

Il mourut, au Palais des Tuileries, le d'une attaque d'apoplexie.

Vie familiale[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Famille Tascher de La Pagerie.

Charles épousa le 27 décembre 1838 Caroline-Wilhelmine-Éléonore-Euphrosine, Freiin Pergler von Perglas (18161888), dont il eut :

Eugénie Caroline Amélie (23 novembre 1839 - Munich28 mars 1905 - Neuburg an der Donau), mariée le 13 octobre 1860 (Munich) avec Maximilian, Prinz von Thurn und Taxis (18311890), dont postérité,
Robert de Tascher de La Pagerie (10 novembre 18401901), 2e duc de Tascher de La Pagerie, marié en avec Angélique Panos (18451920), sans postérité,
Hortense Stéphanie Anna Sophie Frédérique (9 novembre 1844 - Munich12 mars 1867 - Paris), mariée le 4 novembre 1865 (Paris) avec Émile, comte de l'Espine (18271892), dont postérité.
 
 
 
 
 
 
Franz Heinrich
(17161776)
Freiherr von Dalberg
Armoiries Kaemmerer de Worms 2.svg
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Karl Theodor Anton Maria von Dalberg
(17441817)
 
Maria Anna Sophia von Dalberg (de)
(17451804)
 
 
 
Wolfgang Heribert von Dalberg (de) (17501806)
 
Johann Friedrich von Dalberg
(17601812)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Philipp von der Leyen (de) (17661829)
 
Maria Sophie
(17691834)
 
Emmerich Joseph von Dalberg
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Amalie Theodora
(17891870)
 
Erwein Ier
(17981879)
2e Fürst von der Leyen (de)
 
 
 
Marie Louise Pelline
(18131860)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Charles Joseph Louis
(18111869)
1er duc de Tascher de La Pagerie
 
Princes de la Leyen (de)
Leyen.JPG
 
 
 
John Emerich Edward Dalberg-Acton
(18341902)
1er Baron Acton (en)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ducs de Tascher
de La Pagerie
 
 
 
 
 
 
 
Barons Acton (en)
COA fam uk Acton-Dalberg.svg
 
 
 
 

Titres[modifier | modifier le code]

Fonctions[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Armoiries[modifier | modifier le code]

Image Armoiries du rameau ducal des Tascher de la Pagerie
Blason à dessiner.svg Armes depuis le Premier Empire selon Rietstap : Parti: au 1, d'azur, à trois bandes d'or chargées chacune de trois (ou quatre) tourteaux de gueules (branche aînée) ; au 2, d'argent, à trois fasces abaissées d'azur chargées chacune de trois flanchis du champ, et accompagné en chef de deux soleils de gueules (branche cadette), au chef de l'écu semé d'étoiles d'argent (ducs de l'Empire). Timbre: couronne de duc. Supports: deux lions. Devise: HONORI FIDELIS[2].
Blason à dessiner.svg En 1860 :

Coupé : au I, d'azur, à trois bandes d'or, chargées chacune de trois besants de gueules, qui est de Tascher (branche aînée) ; au II, d'argent, à deux fasces abaissées d'azur, chargées chacune de trois flanchis d'argent et surmontées de deux soleils de gueules rangées en chef, qui est de Tascher (branche cadette) ; au chef ducal : de gueules, semé d'étoiles d'argent.[3]

Blason à dessiner.svg Actuelle famille Tascher de La Pagerie :

Sous le chef des Ducs de l'Empire (de gueules, semé d'étoiles d'argent), parti : au I, d'argent à trois fasces abaissées d'azur, chargées chacune de trois flanchis du champ, accompagnées en chef de deux soleils de gueules rangés en fasce, au canton des Comtes militaires de l'Empire brochant (d'azur à l'épée haute d'argent, garnie d'or) ; au II, d'azur, à trois bandes d'or, chargées chacune de quatre besants de gueules (qui est de Tascher (branche aînée)[3] ou Le Roux de la Chapelle selon l'actuelle famille Tascher de La Pagerie). L'écu sous une couronne comtale, soutenu par deux lions à la tête contournée, le tout dans un manteau de gueules doublé d'hermine et frangé d'or et surmonté d'une couronne ducale. Devise: HONORI FIDELIS[4].

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]