Bořivoj II de Bohême

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bořivoj II (né vers 1064 - mort le 2 février 1124 en Hongrie) fut duc de Bohême de 1100 à 1107 et de 1117 à 1120

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1081, Bořivoj, qui n'était alors que le fils du duc Vratislav II de Bohême, prend la tête d'une armée et accompagne l'Empereur Henri IV en Italie. Deux plus tard, il prend part à la prise de Rome où il entre en 1084 avec une poignée de combattants.

En 1100, Bořivoj II succéde à son demi frère Bretislav II, mais il voit se dresser contre lui son cousin germain Oldřich qui avait été duc de Brno, en Moravie, de 1092 à 1097, et dont le duché avait été confisqué par Bretislav II. À la mort de ce dernier, en 1100, Oldřich récupére son fief et tente de mettre la main sur la Bohême également. Il s'ensuit une guerre civile dont l'Empereur Henri IV ne pouvait se désintéresser. Oldrich pense pouvoir réussir à arracher l'investiture au trône de Bohême en reconnaissant la suzeraineté impériale sur la Moravie, mais Bořivoj II n'entend nullement renoncer aux droits que l'Empereur lui avait reconnu précédemment sur la Bohême. En 1101, Oldrich doit finalement se retirer en Moravie.

Les choses se compliquèrent une année plus tard, du fait d'une querelle de succession analogue déclenchée en Pologne à la mort du duc Ladislas Ier Herman. Le fils de celui-ci Boleslas III le Bouche-Torse vit aussitôt surgir un rival en la personne d'un bâtard, Zbigniew que soutinnent Bořivoj II et son cousin Svatopluk Ier de Bohême le fils d'Othon Ier de Bohême duc d'Olomouc. Bořivoj II, gagné par l'argent de Boleslas, ne tarde pas à se retirer.

En 1105, les ducs allemands cherchent à renverser Henri IV pour mettre à sa place son fils, Henri V du Saint-Empire. Bořivoj reste, avec le margrave Léopold III d'Autriche, aux côtés de l'Empereur Henri IV. Ce dernier doit finalement céder son trône et peut fuir par la Bohême, avant de mourir, une année plus tard, en Rhénanie.

Furieux de la défection de Bořivoj lors de la succession de Pologne en 1102, Svatopluk prend la tête des opposants bohémiens et avait cherche à entraîner contre Borivoj le roi Coloman de Hongrie. En 1105, il essaie da marcher sur Prague, sans succès. Deux ans plus tard toutefois, il trouve un précieux appui dans le jeune frère du duc, Vladislav Ier de Bohême qui, avec l'appui de Coloman, entre à Prague. Svatopluk se fit alors proclamer duc. Une année plus tard, Bořivoj II, allié avec le duc de Pologne Boleslas III, veut reprendre la Bohême par la force. Svatopluk, allié avec l'Empereur Henri V, combattait alors la Hongrie de Coloman. Il doit rentrer à Prague pour chasser les troupes de Bořivoj II pendant que les troupes impériales envahissent la Pologne. Stavopluk est assassiné en 1109 par un partisan de Bořivoj, mais ce dernier ne peut recouvrer son trône et c'est Vladislav Ier qui devint duc à son tour.

En 1117 Vladislav Ier de Bohême accepte de se réconcilier avec son frère Bořivoj II et de partager avec lui le duché jusqu'en 1120. A cette date, à la suite à une nouvelle querelle, Bořivoj II se retire en Hongrie où il meurt le 2 février 1124.

Postérité[modifier | modifier le code]

De son mariage avec Gerberge d’Autriche, fille du margrave Léopold II de Babenberg, morte le 13 août 1142. Il eut plusieurs enfants dont :

Sources[modifier | modifier le code]