Sobeslav II de Bohême

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sobeslav II le Prince des Paysans duc de Bohême de 1173 à 1179

Biographie[modifier | modifier le code]

Frédéric Ier/Bedřich, duc d'Olomouc depuis 1164, est intronisé par son père Vladislav II de Bohême sans l'accord de Frédéric Barberousse qui refuse de reconnaître le pouvoir de son filleul et homonyme. L'empereur reconnut en septembre 1173 à la diète de Hermsdorf Ulrich ou Oldrich le neveu du défunt comme duc mais non comme roi. Ce dernier renonça immédiatement au trône en faveur de son frère aîné, Sobeslav II, le second fils de Sobeslav Ier de Bohême qui avait été emprisonné depuis 1161 par son oncle Vladislav II.

Le nouveau duc ne sait pas gagner la confiance des nobles de Bohême et ne réussit pas non plus à créer une alternative en faisant appel a des chevaliers de rang inférieur voire à des gens de basse extraction ce qui lui vaut le surnom péjoratif de « Prince des paysans »[1]

Sobeslav II accorda une charte à la ville de Prague mais se montre peu reconnaissant envers l'empereur dès 1175 il entra en lutte avec le duc Henri II d'Autriche et une armée conduite par le duc Conrad-Otto de Znojmo ravagea le pays au nord du Danube à l'été 1176. Des églises et des monastères ayant été attaqués le pape Alexandre III excommunie le duc.

Barberousse fit alors volte face et il reconnut en 1177 Bedřich, ce dernier aidé par l'Allemagne réussit en 1179 à évincer Sobeslav II qui meurt comme le dit laconiquement la chronique « quelque part en pays étranger » le 29 janvier 1180 sans laisser de descendance de son union avec Elisabeth morte en 1209 une fille de Mieszko III de Pologne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pavel Bělina, Petr Čornej et Jiří Pokorný Histoire des Pays tchèques Points Histoire U 191 Éditions du Seuil Paris (1995) (ISBN 2020208105) p. 38.

Sources[modifier | modifier le code]