Basilique San Marco Evangelista al Campidoglio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Basilique San Marco Evangelista al Campidoglio
Image illustrative de l'article Basilique San Marco Evangelista al Campidoglio
Présentation
Nom local Basilica di San Marco Evangelista al Campidoglio
Culte Catholicisme
Rattachement diocèse de Rome
Début de la construction IVe siècle
Fin des travaux 1750
Style dominant renaissance, baroque
Site web www.sanmarcoevangelista.it/
Géographie
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Latium
Commune Rome
Coordonnées 41° 53′ 45″ N 12° 28′ 53″ E / 41.895724, 12.48144841° 53′ 45″ Nord 12° 28′ 53″ Est / 41.895724, 12.481448  

Géolocalisation sur la carte : Rome

(Voir situation sur carte : Rome)
Basilique San Marco Evangelista al Campidoglio

La basilique San Marco Evangelista al Campidoglio (en français Basilique Saint-Marc-Évangéliste-à-Campidoglio) est une basilique de Rome se situant sur la piazza Venezia, en face du palais de Venise, dans le rione de Pigna. C'est l'église nationale des Vénitiens résidents à Rome.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dédiée à saint Marc l'évangéliste, elle fut construite en 336 par le pape Marc et reconstruite en 833 par le pape Grégoire IV ; la basilique montre une décoration baroque due aux restaurations des XVIIe et XVIIIe siècles.

En 336, le pape Marc fit construire une église dédiée au saint évangéliste duquel elle portait le nom dans un lieu appelé ad Pallacinas. Dans les actes du synode du pape Symmaque, en 499, l'église est remémorée comme Titulus Marci. Elle fut restauré en 792 par le pape Adrien Ier, mais moins de cinquante ans après, en 833, le pape Grégoire IV décida de la reconstruire.

L'église a conservé son aspect originel, à moins de l'ajout du clocher en 1154 et de la loge des bénédictions en façade, réalisée en style renaissance par volonté du pape Paul II, en 1465-1470 ; en cette occasion, le pape vénitien concéda l'église aux vénitiens résidents à Rome. L'aspect actuel de l'église est lié à la restauration initiée en 1654-1657 et complétée par volonté du cardinal Angelo Maria Quirini, en 1735-1750, phase finale lors de laquelle fut donné l'empreinte baroque que la basilique conserve aujourd'hui.

Art[modifier | modifier le code]

La façade de l'église constituée d'une loge pour les bénédictions similaires à celles que l'on trouve également à San Pietro et San Paolo, fut construite en 1466 : elle est traditionnellement attribuée à Leon Battista Alberti, même si l’historiographie récente accepte généralement l'attribution de la façade à son apprenti Francesco del Borgo (it). La loge fut construite et décorée avec des marbres du Colisée et du Théâtre de Marcellus et elle se conforme à ces constructions.

L'intérieur, même s'il est clairement baroque, maintient certains éléments notables d'époques différentes, en témoignage de l'histoire millénaire de la basilique :

  • la mosaïque de l'abside, représentant le pape Grégoire IV, avec l'auréole carrée des vivants, qui offre un modèle de la basilique au Christ, en présence de saint Marc l'évangéliste, du pape Marc et d'autres saints ;
  • le plafond plat recèle les emblèmes du pape Paul II, et est l'unique plafond plat du XVe siècle préservé à Rome, avec celui de Santa Maria Maggiore ;
  • Pier Francesco Mola, entre 1651 et 1656, participa à la décoration de l'église de Saint Marc avec le cadre de 1655 représentant Saint Michèle qui chasse Lucifer et la fresque avec le martyr des saints Abdon et Sennen.
  • la tombe de Leonardo Pesaro (1796), œuvre de Canova.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]