Angelo Maria Quirini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Angelo Maria Quirini
Image illustrative de l'article Angelo Maria Quirini
Portrait par Bartolomeo Nazari
Biographie
Naissance
à Venise (Italie)
Ordination sacerdotale
Décès
à Brescia (Italie)
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
in pectore
par le
pape Benoît XIII
Titre cardinalice Cardinal-prêtre de S. Agostino
Cardinal-prêtre de S. Marco
Cardinal-prêtre de S. Prassede
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par le
card. Francesco Barberini Jr.
Fonctions épiscopales Archevêque de Corfou (Grèce)
Évêque de Brescia (Italie)
(Archevêque à titre personnel)
Libraire de la bibliothèque du Vatican
Préfet de la Congrégation de l'Index

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Angelo Maria Quirini, ou Querini, né à Venise le et mort à Brescia le , est un savant, bénédictin et cardinal italien.

Repères biographiques[modifier | modifier le code]

Angelo Maria Quirini se fit bénédictin en 1695 et fut ordonné prêtre en 1702. De 1710 à 1714, il voyagea en Angleterre, en France, en Allemagne et aux Pays-Bas, et correspondit avec les plus éminents savants de son temps, tels que Bernard de Montfaucon, Isaac Newton et Voltaire. À son retour en Italie, il fut fait abbé du monastère bénédictin de Rome, en charge de compiler les annales de l'ordre.

En 1723, il devint archevêque de Corfou, et Benoît XIII le créa cardinal in pectore en 1726. Il ne fut installé comme cardinal et évêque de Brescia (archevêque à titre personnel) qu'un an plus tard. En 1730, il prit la tête de la bibliothèque du Vatican. En 1740, il est nommé préfet de la Congrégation de l'Index, avant de repartir en Suisse et en Bavière, où il devint membre des académies des sciences de Vienne en 1747, de Berlin et de Russie en 1748. Il fut élu associé libre de l'Académie royale des inscriptions et belles-lettres en 1750.

En conflit avec Benoît XIII, il fut renvoyé dans son diocèse où il mourut.

Il a écrit sur l'histoire de l'Église, de Corfou et de Brescia, et a édité en cinq volumes la correspondance du cardinal Reginald Pole. Il fonda en 1745, à Brescia, la Biblioteca Queriniana, qui existe toujours de nos jours.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]