Église San Giovanni a Porta Latina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église Saint-Jean.
Église San Giovanni a Porta Latina
Image illustrative de l'article Église San Giovanni a Porta Latina
Présentation
Nom local Chiesa di San Giovanni a Porta Latina
Culte Catholique romain
Type Église paroissiale
Rattachement Diocèse de Rome
Début de la construction Ve siècle
Fin des travaux XIIe siècle
Style dominant Style roman
Géographie
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Latium
Département Rome
Commune Rome
Coordonnées 41° 52′ 38″ N 12° 30′ 06″ E / 41.87731, 12.501803 ()41° 52′ 38″ Nord 12° 30′ 06″ Est / 41.87731, 12.501803 ()  

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Église San Giovanni a Porta Latina

Géolocalisation sur la carte : Rome

(Voir situation sur carte : Rome)
Église San Giovanni a Porta Latina

L'église San Giovanni a Porta Latina (en français : Saint-Jean-à-la-Porte-Latine) est une église-basilique située près de la porta Latina sur la via Latina dans le rione de Celio à Rome. Elle fut construite à partir du Ve siècle et dédié à saint Jean.

Historique[modifier | modifier le code]

Dédiée à saint Jean l'évangéliste qui aurait vécu son martyre à proximité, cette église datant du Ve siècle a été ordonnée sous Gélase Ier (492-496), ce qui semble en accord avec les plus vieilles tuiles du toit portant les marques fiscales de Théodoric le Grand ayant régné sur la ville de 493 à 526. Elle a ensuite été agrandie en 720 sous le pape Adrien Ier et restaurée en 1191 par le pape Célestin III avec la reconstruction d'un nouveau campanile de cinq étages et l'ornementation de 46 fresques représentants des scènes bibliques. En 1657, une nouvelle rénovation est ordonnée par le pape Alexandre VII. Elle est confiée à l'architecte Francesco Borromini qui fait percer les six fenêtres de la nef. La façade fut une dernière fois ravalée en 1940-1941 lorsque l'église fut confiée aux Pères Rosminiani dont le collège missionnaire se trouve sur la via Latina dans des bâtiments attenants à l'église.

L'église est depuis 1517, le siège du titre cardinalice de San Giovanni a Porta Latina érigé par le pape Léon X.

Architecture[modifier | modifier le code]

La nef et ses colonnes toutes différentes

Le puits situé devant la basilique date VIIIe siècle et porte des inscriptions probablement postérieures : In nomine patres et fili et spiritu santi et Omnes sitientes venite ad aquas (Que tous ceux qui ont soif viennent à l'eau). Le portique extérieur de quatre colonnes et cinq arches marque le niveau d'origine de l'édifice. L'intérieur de l'église est divisé en trois nefs séparées par cinq paires de colonnes de marbre toutes différentes et surmontées de chapiteaux ioniens. L'abside semi-hexagonale est agrémentée de fenêtres à plaques d'onyx jaunes diffusant une lumière dorée.

Aux XVIe et XVIIe siècles de nouvelles mosaïques furent ajoutées dans l'abbatiale d'après les cartons du Cavalier d'Arpin et le plafond refait dans le style baroque avec de simples poutres de bois.

L'Oratoire de Saint-Jean[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Oratoire San Giovanni in Oleo.

L'église possède sous sa dépendance l'Oratoire San Giovanni in Oleo situé à une centaine de mètres plus loin sur la via Appia. Selon les textes de la Légende dorée, cet oratoire serait construit sur le site même où saint Jean aurait survécu à la torture ordonnée par Domitien en le plongeant dans l'huile bouillante. L'oratoire a été reconstruit sur un plan octogonal en 1509 et restauré par le cardinal Francesco Paolucci vers 1660. Il abrite une fresque de Lazzaro Baldi. En 1719, Clément XI fait faire des retouches intérieures.

L'oratoire porte sur son seuil les armes et la devise Au plaisir de Dieu inscrites par le prélat français Benoît Adam.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (it) (en) Site officiel de l'église San Giovanni a Porta Latina

Sur les autres projets Wikimedia :