Basilique Santa Prassede

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sainte Praxède (homonymie).
Basilique Santa Prassede
Entrée principale de la basilique
Entrée principale de la basilique
Présentation
Nom local Basilica di Santa Prassede
Culte Catholique romain
Type Basilique mineure
Début de la construction VIIIe siècle
Géographie
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Latium
Commune Rome
Coordonnées 41° 53′ 47″ N 12° 29′ 55″ E / 41.8962638, 12.498707 ()41° 53′ 47″ Nord 12° 29′ 55″ Est / 41.8962638, 12.498707 ()  

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Basilique Santa Prassede

Géolocalisation sur la carte : Rome

(Voir situation sur carte : Rome)
Basilique Santa Prassede

La basilique Santa Prassede (en français : Basilique Sainte-Praxède) est une basilique mineure romaine située dans le rione de Monti sur la via di Santa Prassede près de la basilique Sainte-Marie-Majeure. Elle est dédiée à la sainte romaine Praxède.

Historique[modifier | modifier le code]

La basilique Santa Prassede fut construite principalement au VIIIe siècle sur commande du pape Adrien Ier en 780. Elle est élevée sur les ruines d'une structure datant du Ve siècle consacrée à recueillir les restes de sainte Praxède et sainte Pudentienne qui moururent en martyres et étaient les filles de saint Pudens, considéré comme le premier converti chrétien de saint Paul à Rome. La basilique a été agrandie et décorée d'importantes mosaïques par le pape Pascal Ier vers 822. Ce dernier fit retrouver les os de nombreux martyrs chrétiens sous les Romains et les transporta dans cette église.

Le titre cardinalice Sainte Praxède a été établi par le pape Évariste vers 112 et assigné à cette église plusieurs siècles plus tard.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Architecture et décorations[modifier | modifier le code]

L'architecture extérieure de cette église est de nos jours quasiment invisible en raison de ses restructurations successives au cours du temps et de son intégration au sein de différents immeubles et échoppes sur ces flancs. L'entrée principale se fait par une porte latérale à droite, et la façade n'est visible que depuis une petite cour accessible par l'intérieur de l'église. La basilique est en riche de très nombreuses mosaïques paléochrétiennes réalisées sous le pape Pascal Ier. La chapelle latérale dite de Saint-Zénon (San Zenone) est particulièrement intéressante car elle accueille une représentation du Jardin du Paradis (Giardino del Paradiso). Comme beaucoup de basiliques paléochrétiennes, cette église possède un ciborium.

La basilique abrite également un fragment de la colonne de la Flagellation du Christ, contre laquelle il fut torturé avant la Crucifixion. Selon la tradition, elle fut apportée à Rome par sainte Hélène, mère de l'empereur Constantin en 1223[réf. nécessaire]. Dans la crypte se trouve le tombeau de Sainte Praxède et une antique fresque la représentant.

La basilique abrite également la tombe de l'évêque Giovanni Battista Santoni décorées par un buste qui constitue la première œuvre du Bernin.


Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Sources et références[modifier | modifier le code]