Barthélémy Louis Joseph Lebrun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lebrun.

Barthélémy Louis Joseph Lebrun, né le 22 octobre 1809 à Landrecies dans le Nord, mort le 6 octobre 1889 à Paris, est un officier français qui prit part aux guerres du Second Empire.

Barthélémy Louis Joseph Lebrun
Naissance 22 octobre 1809
Landrecies dans le Nord (France)
Décès 6 octobre 1889 (à 80 ans)
Paris
Origine Drapeau de la France France
Arme infanterie
Grade général
Années de service 18291879
Conflits pacification Algérie ;
Kabylie ;
Siège de Rome ;
Campagne de Crimée ;
Campagne d'Italie ;
Guerre de 1870
Commandement 12e corps guerre de 1870 ;
Général de la division de Paris ;
Avant la guerre ;
Général division de Chalons ;
3e corps Rouen
Distinctions Légion d'honneur
Autres fonctions Inspecteur du 5e puis du 7e arrondissement d'infanterie ;
Aide de camp de l'empereur ;
Aide major général armée du Rhin ;
Inspecteur général de l'école d'état-major

Biographie[modifier | modifier le code]

Entré à l'école spéciale militaire de Saint-Cyr en 1829, il en sort sous-lieutenant en 1831. Promu lieutenant en 1834 sorti 1er de promotion de l'école d'état-major, puis capitaine, il sert au 5e Régiment de Dragons.

Chef d'escadrons, lors des évènements de 1848, il est au côté du général Négrier lorsque celui-ci est blessé.

Il participe ensuite au siège de Rome en 1849, chef d'état-major de la 2e division du corps expéditionnaire en Méditerranée.

Promu lieutenant-colonel, il est affecté à la division de Constantine comme chef d'état major, en 1852.

Colonel en janvier 1855, il participe à la guerre de Crimée en tant que chef d'état-major de la 2e, puis de la 1re division du 2e Corps.

Chef d'état-major du général de Mac Mahon en 1855 en Algérie, il est ensuite nommé au même poste à la division de Paris deux ans plus tard.

Nommé général en 1858, il participe aux batailles de Turbigo, Magenta, puis Solférino.

Chef d'état-major de la Garde impériale en 1860, il est promu général de division en 1866, puis occupe la fonction d'aide de camp de l'empereur en 1868.

En 1870, il est en mission diplomatique à Vienne avant de prendre la fonction de premier aide-major-général de l'armée du Rhin en 1870.

Il commande ensuite le 12e Corps d'Armée en 1870 et participe à sa tête aux batailles de Beaumont, Mouzon, Bazeilles où s'illustre la célèbre infanterie de marine les marsouins de la division bleue placés sous le commandement du général Lebrun, et enfin Sedan.

D'abord prisonnier à la presqu'île d'Iges, voulant rester près de ses hommes, il part en captivité en Allemagne. À Coblence, puis Aix-la-Chapelle.

À l'issue de sa captivité, il occupe diverses fonctions telles que : Membre de la Commission mixte des Travaux Publics, inspecteur général de l'école d'application de l'état-major, président de la commission de révision du règlement sur le service des places, membre du comité de défense, et président de la commission de réorganisation du corps d'état-major.

Il prend le commandement du 3e corps en 1873, Il quitte le commandement du 3e Corps d'Armée de Rouen en 1879, à l'âge de 70 ans.

Décédé à Paris le 6 octobre 1889, il est inhumé au cimetière de Landrecies.département du Nord. Le général Lebrun est auteur de nombreux documents et livres et un important fonds se situe au Service historique de la Défense.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Patrice Logeard. De Landrecies à Sedan, Hommage au général Lebrun », par Logeard Patrice [1]

Liens externes[modifier | modifier le code]