Chronographe de 354

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page de titre et de dédicace du manuscrit telle que recopiée dans le manuscrit du XVIIe siècle, Bibliothèque apostolique vaticane, Cod. Barb. Lat 2154

Le Chronographe de 354 est un ample calendrier latin copié à l'origine dans un manuscrit enluminé du IVe siècle. Son texte, d'une conception très proche de celle des almanachs modernes, fut rédigé par Furius Dionysius Filocalus (lapicide romain qui, une quinzaine d'années plus tard, grava les Épigrammes de Damase Ier, pape de 366 à 384). Mêlant fêtes païennes et fêtes chrétiennes, il avait pour destinataire explicite un nommé Valentin(us), certainement un aristocrate romain chrétien. Il n'en subsiste que des copies médiévales et modernes reproduisant le texte et les illustrations d'origine.

Contenu[modifier | modifier le code]

Ce document n'est pas un simple calendrier. Il est richement illustré et renferme de nombreuses données chronologiques :

  1. la dedicatio, dédicace de Furius Dionysius Filocalus à Valentinus[1] ;
  2. les Tychés (Τύχαι) des quatre villes principales de l'Empire romain : Rome, siège du préfet du prétoire d'Italie, Alexandrie, Constantinople, siège de la préfecture du prétoire d'Orient, et Trèves, siège de la préfecture du prétoire des Gaules[2] ;
  3. les Natales Caesarum[3], une liste de dates de commémoration du jour de naissance de vingt empereurs romains[note 1] ;
  4. schémas du mouvement de la Lune et du Soleil et des cinq planètes (Mercure, Vénus, Mars, Jupiter et Saturne)[4] ;
  5. l'Effectus XII Signorum, liste des douze signes du zodiaque, classés par mode, à savoir : les quatre signes cardinauxBélier (Aries), Cancer (Cancer), Balance (Libra), Capricorne (Capricornus) —, les quatre signes fixesTaureau (Taurus), Lion (Leo), Scorpion (Scorpio) et Verseau (Aquarius) — et les quatre signes mutablesGémeaux (Gemini), Vierge (Virgo), Sagittaire (Sagittarius) et Poissons (Pisces)[5] ;
  6. le calendrier proprement dit, un calendrier julien contenant les principales fêtes religieuses romaines, les jours de cirque (Circenses missus), de jeux (Ludi), de naissance (Natalis), ceux lors desquels le Sénat pouvait siéger (Senatus legitimus) et les jours égyptiens (Dies Aegyptiacus), jours néfastes[6] ;
  7. les portaits des consuls Constance II (Flavius Iulius Constantius), auguste, et Constantius Gallus (Flavius Claudius Iulius Constantius Gallus), césar[7] ;
  8. les Fasti consulares, liste chronologique des consuls de Lucius Junius Brutus et Lucius Tarquinius Collatinus, en -508, à 354[8] ;
  9. un cycle pascal de 312 à 354, continué jusqu'en 410 par les copistes[9] ;
  10. une liste des préfets de la Ville de 254 à 354, jusqu'à Vitrasius Orfitus, qui entra en fonction le 8 décembre 353[10] ;
  11. la depositio episcorum, une liste des jours de commémoration de la mort (depositio) des évêques de Rome (episcopi Urbis), depuis Étienne Ier, mort le 2 août (IIII non. Augustas) 257, jusqu'à Jules Ier (Iulius), mort le 12 avril 352[11] ;
  12. la depositio martyrum, une liste des jours de commémoration de la mort de martyrs[note 2], comportant le jour de commémoration de la Nativité de Jésus-Christ et celui de la consécration de l'antique basilique vaticane[12] ;
  13. le Catalogus Liberianus, une liste des évêques de Rome[note 3] de saint Pierre jusqu'à Libère (Liberius) qui entra en fonction en 352[13] ;
  14. la Notitia Regionum Urbis XIV, une description de la ville de Rome en quatorze régions[14] ;
  15. le Liber generationis, une chronique mondiale de la création à 334[15] ;
  16. la Chronica Urbis Romae, une chronique de la ville de Rome de Picus à la mort de Licinius en 324, contenant la liste des rois de Laurentum[note 4], celle des rois d'Albe la Longue[note 5], celle des rois de Rome[note 6], une liste de dictateurs[note 7] et d'empereurs romains[16] ;
  17. les Fasti Vindobonenses, annales de Vienne.

Le Chronographe de 354 est une compilation et a été composé au plus tôt en 336, date de la plus ancienne célébration de la naissance de Jésus Christ le 25 décembre (Hoc cons. dominus Iesus Christus natus est VIII kal. Ian. d. Ven. luna xv., « 8 jours avant les calendes de janvier de Vénus », c'est-à-dire le 25 décembre)[17] et du Sol Invictus[18] le même jour (XXV mensis Decembris)

Il est donc utile et précieux pour toutes les questions de datation et peut être recoupé avec d'autres sources littéraires et épigraphiques.

Éditions[modifier | modifier le code]

  • Henri Stern, Le Calendrier de 354. Étude de son texte et de ses illustrations. Paris, 1953.

Le Calendrier de Filocalus[modifier | modifier le code]

Le calendrier du lapicide romain Filocalus ou Philocalus, également appelé calendrier philocalien, constitue la première édition du Chronographe sous la forme d'un manuscrit enluminé du IVe siècle. Il fut exécuté à Rome en 354 pour un chrétien du nom de Valentius. C’est le plus ancien codex à posséder des pleines pages d’enluminures.

Les illustrations sont connues uniquement par les dessins d’un manuscrit du XVIIe siècle, conservé à la Bibliothèque apostolique vaticane[19], fabriqué à partir d’une copie carolingienne. Ces dessins, bien qu’ils aient été copiés deux fois, montrent la grande variété de sources d’inspiration utilisées par les premiers enlumineurs, parmi lesquelles le travail des métaux, les fresques, et les mosaïques.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Lucius Aelius, Hadrien, Gordien Ier, Constantin Ier, Constance, Sévère, Marc Antoine, Claude, Pertinax, Constance II, Probus, Aurélien, Trajan, Antonin, Auguste, Alexandre, Nerva, Vespasien, Verus et Titus.
  2. Perpétue et Félicité, Parthenius et Calocerus, Félix et Philippe, Laurent, Gorgon, Hyacinthe et Prote, Cyprien, Basile, Calliste, Saturnin et Ariston.
  3. Pierre (Petrus), Lin (Linus), Clément Ier (Clemens), Clet (Cletus), Anaclet (Anaclitus), Évariste (Aristus), Alexandre Ier (Alexander), Sixte Ier (Sixtus), Télesphore (Telesforus), Hygin (Higinus), Pie Ier (Pius), Sôter (Soter), Victor Ier (Victor), Calixte Ier (Calixtus), Urbain Ier (Urbanus), Pontien (Pontianus), Antère (Antheros), Fabien (Fabius), Corneille (Cornelius), Lucius Ier (Lucius), Étienne Ier Steffanus, Sixte II (Xystus), Denys (Dionisius), Félix Ier (Felix), Eutychien (Eutycianus), Caïus (Gaius), Marcellin (Marcellinus), Marcel Ier (Marcellus), Eusèbe (Eusebius), Miltiade (Miltiades), Sylvestre Ier (Silvester), Marc (Marcus), Jules Ier (Iulius) et Libère (Liberius).
  4. Picus, Faunus, Latinus, Énée (Aeneas) et Ascagne (Ascanius).
  5. Postumius Silvius, Aeneas Silvius, Latinus, Alba, Appius, Capys, Campeius, Titus, Agrippa, Aventinus, Procas, Amulius et Remus Silvius.
  6. Romulus, Titus Tatius, Numa Pompilius, Tullus Hostilius, Ancus Martius Philippus, Tarquin l'Ancien (Tarquinius Priscus), Servius Tullius et Tarquin le Superbe (Tarquinius Superbus).
  7. Scipion l'Africain (P. Cornelius Scipio Africanus), Quintus Fabius Maximus Rullianus (Fabius Maximus), Apulius Claudius, Popilius Lenas, Valerius Publicola, Pompée (Pompeius Maximus), Aeneas Iulius, Sylla (Sulla Felix), Barbatus, Scipio Nasica, Aemilius Paulus, Fabius, Lucius Quinctius Cincinnatus (Cincinnatus), Decimus, Titus Marius, Plutatius Catus, Marius Rutulus, Valerius Corvinius, Cornelius Scipio, P. Decius, Q. Fabius, Metellus Pius, Marius, Licinius Salinator, Curius Dentatus et Iulius Brutus (Iunius Brutus).

Références[modifier | modifier le code]

  1. (la) (en) The Chronography of 354 AD - Part 1 : title page and dedication (consulté le 14 juin 2013)
  2. (la) (en) The Chronography of 354 AD - Part 2 : Cities of Rome, Alexandria, Constantinople, Trier (consulté le 14 juin 2013)
  3. (la) (en) The Chronography of 354 AD - Part 3 : Dedication to the emperor and birthdays of the Caesars (consulté le 14 juin 2013)
  4. (la) (en) The Chronography of 354 AD - Part 4 : Pictures of the 7 planets with table of favourable and unfavourable days and hours (consulté le 14 juin 2013)
  5. (la) (en) The Chronography of 354 AD - Part 5 : Signs of the Zodiac (consulté le 14 juin 2013)
  6. (la) (en) The Chronography of 354 AD - Part 6 : the calendar of Philocalus (consulté le 14 juin 2013)
  7. (la) (en) The Chronography of 354 AD - Part 7 : Pictures of the emperors (consulté le 14 juin 2013)
  8. (la) (en) The Chronography of 354 AD - Part 8 : Consular feasts from the fall of the kings to AD 354 (consulté le 14 juin 2013)
  9. (la) (en) The Chronography of 354 AD - Part 9 : Paschal cycle from AD 312 for 100 years (consulté le 14 juin 2013)
  10. (la) (en) The Chronography of 354 AD - Part 10 : Prefects of the City of Rome from AD 254 to AD 354 (consulté le 14 juin 2013)
  11. (la) (en) The Chronography of 354 AD - Part 11 : Commemorations of the Bishops of Rome from AD 255 to AD 352 (consulté le 14 juin 2013)
  12. (la) (en) The Chronography of 354 AD - Part 12 : Commemorations of the Martyrs (consulté le 14 juin 2013)
  13. (la) (en) The Chronography of 354 AD - Part 13 : Bishops of Rome (consulté le 14 juin 2013)
  14. (la) (en) The Chronography of 354 AD - Part 14 : Notice of the 14 regions of the City (consulté le 14 juin 2013)
  15. (la) (en) The Chronography of 354 AD - Part 15 : The book of the generations (consulté le 14 juin 2013)
  16. (la) (en) The Chronography of 354 AD - Part 16 : Chronicle of the City of Rome(consulté le 14 juin 2013)
  17. (en) Chronographe de 354
  18. (en) calendrier du chronographe
  19. cod. Barb. lat. 2154

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Kurt Weitzmann, Manuscrits gréco-romains et paléochrétiens, Paris, Chêne,‎ , 127 p. (ISBN 2851081179), p. 11-13
  • Salzman, Michele Renee. On Roman Time : The Codex-Calendar of 354 and the Rhythms of Urban Life in Late Antiquity (The Transformation of the Classical Heritage 17). Berkeley, University of California Press, 1991.

Article connexe[modifier | modifier le code]