Article 6 de la Constitution de la Cinquième République française

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'article 6 de la Constitution de la Cinquième République française détermine le mode d'élection du président de la République.

Le texte de l'article[modifier | modifier le code]

« Le Président de la République est élu pour cinq ans au suffrage universel direct.

Nul ne peut exercer plus de deux mandats consécutifs.

Les modalités d'application du présent article sont fixées par une loi organique. »

— Article 6 de la Constitution[1]

Évolution de l'article[modifier | modifier le code]

  • Avant 1962, le président était élu par un collège de grands électeurs. La rédaction de l'article était alors la suivante :

« Le président de la République est élu pour sept ans par un collège électoral comprenant les membres du Parlement, des conseils généraux et des assemblées des territoires d'outre-mer, ainsi que les représentants élus des conseils municipaux.

Ces représentants sont :

  • le maire pour les communes de moins de 1000 habitants ;
  • le maire et le premier adjoint pour les communes de 1000 à 2000 habitants ;
  • le maire, le premier adjoint et un conseiller municipal pris dans l'ordre du tableau pour les communes de 2001 à 2500 habitants ;
  • le maire et les deux premiers adjoints pour les communes de 2501 à 3000 habitants ;
  • le maire, les deux premiers adjoints et trois conseillers municipaux pris dans l'ordre du tableau pour les communes de 3001 à 6000 habitants ;
  • le maire, les deux premiers adjoints et six conseillers municipaux pris dans l'ordre du tableau pour les communes de 6001 à 9000 habitants ;
  • tous les conseillers municipaux pour les communes de plus de 9000 habitants ;
  • en outre, pour les communes de plus de 30 000 habitants, des délégués désignés par le conseil municipal à raison de un pour 1000 habitants en sus de 30 000.

Dans les territoires d'outre-mer de la République, font aussi partie du collège électoral les représentants élus des conseils des collectivités administratives dans les conditions déterminées par une loi organique.

La participation des États membres de la Communauté au collège électoral du président de la République est fixée par accord entre la République et les États membres de la Communauté.

Les modalités d'application du présent article sont fixées par une loi organique. »

— Ancien article 6

Un Président directement élu par les Français[modifier | modifier le code]

L'élection directe d'un président (au suffrage universel qui plus est) tend à renforcer les pouvoirs de celui étant donné la légitimité que lui accorde un tel mode d'élection. Une élection directe coïncide souvent avec un parlementarisme dualiste où les pouvoirs du président sont importants. Le système moniste s'oppose au système dualiste où les pouvoirs du président s'effacent devant les pouvoirs du gouvernement et du premier ministre.

Toutefois, le régime semi-présidentiel français unique au monde complexifie cette analyse.

Un mandat de cinq ans[modifier | modifier le code]

Il s'agissait initialement, lors de son adoption en 2000, d'un quinquennat renouvelable sans limite. Depuis 2008, son renouvellement consécutif n'est désormais autorisé qu'une seule fois. Les causes d'interruption (empêchement, vacance et destitution) sont prévues à l'article 7 et au nouvel article 68. En cas d'interruption de mandat, le nouveau président élu bénéficie d'un quinquennat entier.

Article détaillé : Quinquennat.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Article 6 de la Constitution

Quelques réflexions à propos du passage du septennat au quinquennat sec

Voir aussi[modifier | modifier le code]