Barthélemy Louis Joseph Schérer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Schérer.
Barthélemy Louis Joseph Schérer
Barthélemy Louis Joseph Schérer (peinture de Jean-Baptiste Paulin Guérin).
Barthélemy Louis Joseph Schérer (peinture de Jean-Baptiste Paulin Guérin).

Naissance 18 décembre 1747
Delle
Décès 19 août 1804 (à 56 ans)
Chauny (Aisne)
Origine Français, Alsacien
Allégeance Drapeau de l'Autriche Archiduché d’Autriche
Drapeau du Royaume de France Royaume de France
Provinces-Unies Provinces-Unies
Drapeau français République française
Grade Général de division
Conflits Guerres de la Révolution française
Faits d'armes Campagne d'Italie (1799-1800)
Hommages nom gravé sous l'Arc de triomphe de l'Étoile
Autres fonctions Ministre de la Guerre

Barthélemy Louis Joseph Schérer, né en 1747 à Delle, près de Porrentruy, et mort en 1804 à Chauny, est un général de la Révolution française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Portrait de Barthélémy Louis Joseph Schérer par Yan' Dargent.

Il sert d'abord onze ans dans l'armée autrichienne, puis déserte et passe au service de la France dans un régiment d’artillerie à Strasbourg. Il est promu capitaine en 1789 et participe à la Bataille de Valmy comme aide de camp du général Deprez-Crassier, qui commande l'avant-garde française.

Général de la Révolution française et ministre[modifier | modifier le code]

Général de division à l’armée de Sambre-et-Meuse en 1795, il reprend Mons, Landrecies, Le Quesnoy, Valenciennes, Condé. Il devient commandant en chef de l'armée des Pyrénées orientales, puis prend la tête de celle d'Italie en septembre 1795. Il remporte le 24 novembre 1795, sur les Austro-Sardes, la victoire de Loano mais il ne sait pas l'exploiter. Il est rappelé et est finalement remplacé par Napoléon Bonaparte le 2 mars 1796. Schérer devient ministre de la Guerre du 23 juillet 1797 au 22 janvier 1799, date à laquelle il est de nouveau nommé à la tête de l'armée d'Italie ; pendant son ministère, la conscription est établie en France par décret du 4 septembre 1798.

La campagne d'Italie et la retraite[modifier | modifier le code]

Barthélémy Schérer et ses troupes sont battus le 6 avril 1799 à Magnano : forcé d'évacuer l'Italie, il est remplacé par Moreau. Il est traduit devant une commission d'enquête, et acquitté. Il se retire ensuite dans ses terres de Chauny après le Coup d'État du 18 Brumaire et meurt en août 1804.

Publications[modifier | modifier le code]

Il a publié un Précis de ses Opérations militaires en Italie.

Famille[modifier | modifier le code]

Sa fille Henriette fut mariée au comte Claude-Juste-Alexandre Legrand, puis à Bon Gabriel Jean Guillaume Joly de Fleury de Brionne.

Les papiers personnels du général Schérer sont conservés aux Archives nationales sous la cote 213AP[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Source partielle[modifier | modifier le code]