Armée des côtes de La Rochelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Armée des côtes de la Rochelle

L’armée des côtes de la Rochelle est une armée de la Révolution française, qui n'a existé sous cette dénomination que de mars à septembre 1793. Elle prenait la suite de l'armée de l'Intérieur deux fois renommée, sans modification du commandement et a été transformée en Armée de l'Ouest.

Création et évolution (depuis 1792)[modifier | modifier le code]

  • Une armée de l'Intérieur est créée le 4 septembre 1792, mais elle fondue le 22 dans les armées du Nord et du Centre avant son entière organisation
  • Elle est reconstituée le 21 octobre 1792 à l'aide du camp sous Paris supprimé la veille
  • Elle devient armée de Réserve par arrêté du Conseil exécutif du 1er mars 1793
  • Elle devint armée des côtes de la Rochelle par décret du 30 avril 1793
  • L'armée des côtes de la Rochelle, réunie à l'armée de Mayence et à la partie de l'armée des côtes de Brest opérant dans le département de la Loire-Inférieure, prend le nom d'armée de l'Ouest par décret de la Convention du 2 octobre 1793 (11 vendémiaire an II)

Selon le décret du 30 avril 1793, elle est chargée de la défense contre la menace britannique des côtes et des places entre la Gironde et l'estuaire de la Loire, ainsi que de la rive droite de cette rivière jusqu'à Ingrandes.

Dans les faits, elle a surtout eu à se battre contre l'insurrection vendéenne et a été à plusieurs reprises mise en déroute. Il semble qu'elle ait eu mauvaise réputation : lorsque les soldats de la garnison de Mayence sont rapatriés et envoyés dans l'Ouest en août 1793, ils refusent d'être adjoints à cette armée et rejoignent à Nantes l'armée des Côtes de Brest commandée par Canclaux.

Commandants (depuis 1792)[modifier | modifier le code]

Armée de l'Intérieur

Armée de Réserve

Armée des côtes de la Rochelle

Régiments[modifier | modifier le code]

Régiments ayant fait partie de l'Armée des côtes de La Rochelle :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

  • Chef d'escadron d'état-major Charles Clerget, Tableaux des armées françaises pendant les guerres de la Révolution, sous la direction de la section historique de l'état-major de l'armée, librairie militaire R. Chapelot, Paris, 1905.