Années 1660

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
XVIe siècle | XVIIe siècle | XVIIIe siècle
Années 1640 | Années 1650 | Années 1660 | Années 1670 | Années 1680 | Années 1690
1660 | 1661 | 1662 | 1663 | 1664 | 1665 | 1666 | 1667 | 1668 | 1669

Événements[modifier | modifier le code]


Personnalités significatives[modifier | modifier le code]

Inventions, découvertes, introductions[modifier | modifier le code]

Religion et philosophie[modifier | modifier le code]

  • Le prédicateur cabaliste Shabbetaï Zevi se proclame Messie à Gaza le 31 mai 1665[1]. Il se heurte à l’opposition des rabbins qui le chassent de Jérusalem. Son prophète Nathan de Gaza envoie des lettres au différentes communautés juives pour annoncer sa venue, en Allemagne, en Hollande, en Italie et Pologne (septembre). Shabbetaï Zevi voyage de Gaza à Alep en passant par Safed et reçoit le soutien de certains sages talmudistes. Il soulève l’enthousiasme des foules d’Izmir (décembre), de Jérusalem, du Caire et de Salonique. Il annonce son voyage sur l’autre rive du Sambation, le fleuve mythique qui longe l’Éden, pour le 1er janvier 1666. À cette date qui est celle de l’accomplissement des temps, il partagera le monde entre ses frères et fidèles. Le 30 décembre, il s’embarque d’Izmir à Istanbul, où le sultan le fait arrêter, inquiet devant les mouvements populaires qu’il déchaîne. Dans sa prison de Gallipoli, Zevi reçoit autant de visites de fidèles que durant sa prédication. Alors le sultan lui donne le choix entre la mort ou l’islam (). Zevi choisit l’islam, devient Mehemet Effendi, s’habille de vert et vit encore dix ans en bon croyant (il meurt le ). Ses fidèles, un moment ahuris devant cette apostasie, décident d’agir comme leur Messie. Des centaines de Juifs se convertissent à l’islam (300 familles, soit 1500 personnes à Salonique le )[2]. Ce sont surtout des membres de l’aristocratie de Salonique, d’Istanbul ou d’Izmir. On les appelle alors les deunmés, ou Donmeh. Ils continuent cependant à pratiquer un judaïsme nourri de Zohar et de réflexions cabalistes.

Art et culture[modifier | modifier le code]

Économie et société[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Blamont, Le lion et le moucheron : histoire des marranes de Toulouse, Odile Jacob,‎ (ISBN 9782738107770, lire en ligne)
  2. François Michée Nzenza Mpangu, Kimbanguisme et messianisme juif, Éditions Publibook,‎ (ISBN 9782748354591, présentation en ligne)
  3. Jean Delisle, Judith Woodsworth, Les traducteurs dans l'histoire, University of Ottawa Press,‎ (ISBN 9782760304123, présentation en ligne)