Andrija Artuković

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Andrija Artuković (1899 - 1988), surnommé le « Boucher des Balkans », ou encore, le « Himmler yougoslave », est un homme politique croate.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ministre de l'Intérieur, il est collaborateur avec les Nazis lors de la Seconde Guerre mondiale. Il autorise une législation anti-serbe en antisémite en Croatie, autorise des déportations, et la création de camps de concentrations. Après la guerre, en 1947/48, il parvint à gagner les États-Unis, rentrant dans le pays en toute impunité, comme « visiteur », sous une fausse identité. Localisé par la Yougoslavie qui le réclame dès les années 50, il est protégé par les États-Unis. Un ajournement d'expulsion est accordé en 1959, annulé seulement en 1981. Il est finalement arrêté en 1984 et livré à la Yougoslavie en 1986, après trente années de réclamations de cette dernière. Condamné à la peine capitale en 1986 lors de son procès, il décède en 1988 à l'hôpital de la prison de Zagreb.

Son extradition put ainsi être évitée durant longtemps du fait que les départements d'État américains, comme la Justice, ont bloqué pendant des années les efforts de la Yougoslavie pour faire extrader Artuković. John Edgar Hoover estimait que Andrija Artukovic avait « une grande valeur potentielle de propagande ». L’on sait également que de nombreux criminels nazis ont été protégés par la CIA pendant plusieurs décennies, travaillant pour elle en toute impunité.