Alexandre Ier de Bulgarie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alexandre Ier.
Alexandre Ier
Александър I
Alexandre Ier de Bulgarie (1880)
Alexandre Ier de Bulgarie (1880)
Titre
1er prince de Bulgarie
29 avril 18797 septembre 1886
(7 ans, 4 mois et 9 jours)
Prédécesseur Création du trône
Successeur Ferdinand Ier
Biographie
Dynastie Maison de Battenberg
Nom de naissance Alexander Joseph von Battenberg
Date de naissance 5 avril 1857
Lieu de naissance Vérone (Royaume lombardo-vénitien)
Date de décès 23 octobre 1893 (à 36 ans)
Lieu de décès Graz (Autriche)
Père Alexandre de Hesse
Mère Julia von Hauke
Conjoint Johanna Loisinger
Enfant(s) Comte Asen de Hartenau
Comtesse Tsvetana de Hartenau

Alexandre Ier de Bulgarie
Monarques de Bulgarie

Alexandre Ier de Bulgarie ou Alexandre de Battenberg, né le 5 avril 1857 à Vérone et mort le 17 novembre 1893 à Graz, est le premier souverain de la Principauté de Bulgarie de 1879 à 1886.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines familiales[modifier | modifier le code]

Issu du mariage morganatique du prince Alexandre de Hesse, il n'est pas dynaste dans le grand-duché de Hesse. Il est cependant est le neveu du grand-duc Louis III et de la tsarine Maria Alexandrovna, née Marie de Hesse-Darmstadt, épouse d'Alexandre II de Russie.

Prince de Bulgarie[modifier | modifier le code]

Il combat durant la Guerre russo-turque de 1877-1878 qui aboutit à la création de la Principauté de Bulgarie après les traités de San Stefano et de Berlin. Le tsar Alexandre II soutient la candidature de son neveu à ce nouveau trône et le 29 avril 1879, Alexandre de Battenberg est élu à l'unanimité prince de Bulgarie par l'Assemblée nationale. Le nouvel État demeure cependant autonome et la Russie tente alors en permanence de diriger en sous-main la Bulgarie, alors vassale de la Turquie et dans la sphère d'influence germanique. Des conseillers militaires russes sont même envoyés pour combattre l'influence austro-hongroise.

Alexandre Ier, de son côté, refuse la Constitution de la Bulgarie et le régime parlementaire en dissolvant le parlement en 1880 et en suspendant la Constitution l'année suivante tout en s'octroyant les pleins pouvoirs, malgré l'opposition des nationalistes bulgares aidés par la Russie.

À l'avènement d'Alexandre III de Russie peu après, il restaure néanmoins l'ordre constitutionnel et forme un gouvernement pour mieux combattre l'influence de la Russie.

Après l'annexion de la Roumélie orientale par la Bulgarie, la Russie est déterminée à chasser le prince Alexandre mais l'issue victorieuse de la guerre serbo-bulgare déjoue les plans de Saint-Pétersbourg.

Finalement, un coup d'État pro-russe déclenché le 21 août 1886 le force à abdiquer le 8 septembre suivant malgré une tentative de reprendre le trône. Un an plus tard, il est remplacé par Ferdinand de Saxe-Cobourg.

Exil et mort[modifier | modifier le code]

Il termine sa vie comme général dans l'armée autrichienne avec le titre de comte de Hartenau. Mort en exil à Graz en 1893, ses restes sont rapatriés en Bulgarie et inhumés définitivement quatre ans plus tard dans un mausolée construit à sa mémoire au cœur de Sofia et qui existe toujours.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

En 1889, le prince Alexandre épouse Johanna Loisinger (1865–1951), chanteuse lyrique, qui est alors titrée comtesse de Hartenau. Le couple a deux enfants : Asen Ludwig Alexander (1890–1965), comte de Hartenau, et Marie Therese Vera Zwetana (1893–1935), comtesse de Hartenau. Le prince Asen épouse en 1932 Bertha Hussa-Lamos (1892-1971). Le couple n'ayant pas eu d'enfants, la maison princière de Bulgarie s'est éteinte avec eux.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Alexander I., Encyclopædia Britannica, 2005.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]