Aldenhoven

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aldenhoven
Blason de Aldenhoven
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of North Rhine-Westphalia (state).svg Rhénanie-du-Nord-Westphalie
District
(Regierungsbezirk)
Cologne
Arrondissement
(Landkreis)
Düren
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
7
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Lothar Tertel
Code postal 52457
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
05 3 58 004
Indicatif téléphonique 02464
Immatriculation DN
Démographie
Population 14 175 hab. (31 juillet 2007)
Densité 320 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 54′ N 6° 17′ E / 50.9, 6.2850° 54′ Nord 6° 17′ Est / 50.9, 6.28  
Altitude 114 m
Superficie 4 426 ha = 44,26 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Aldenhoven

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Aldenhoven
Liens
Site web www.aldenhoven.de

Aldenhoven est une commune dans le district de Cologne et l'arrondissement de Düren en Rhénanie-du-Nord-Westphalie (Allemagne). Avant le 1er janvier 1972 elle appartenait à l'arrondissement de Juliers

Géographie[modifier | modifier le code]

Géologie[modifier | modifier le code]

L'endroit a donné son nom au plateau d'Aldenhoven. Elle est un secteur de la bordure de Juliers et est limitée par les vallées de la Ruhr, l'Inde et la Würm. La terre de lœss féconde recouvre les pierrailles de la terrasse primaire.

Emplacement[modifier | modifier le code]

Aldenhoven est situé dans le triangle d'Aix-la-Chapelle, Cologne, Dusseldorf, directement sur la BAB 44.

Communes voisines[modifier | modifier le code]

Les communes voisines, en commençant au nord et dans le sens des aiguilles d'une montre Linnich, Juliers, Inden, Eschweiler, Alsdorf, Baesweiler

Armoiries[modifier | modifier le code]

Après l'entrée en vigueur de la nouvelle structure communale, le Conseil municipal a décidé de lui-même, le 10 août 1972, la reconduction des armes de l'ancien Office lui-même en tant que nouveau blason communal. Avec l'acte officiel du Président du 8 février 1973, les armoiries sont devenues celles de la nouvelle commune.

Les armoiries sont blasonnées comme suit : « Partager, dans le haut or (jaune) un lys bleu, noir dans le bas une croix d'or (jaune) dans une couronne de laurier argent (blanche) ».

Alternativement, dans la langue héraldique, les armoiries sont blasonnées comme ceci : Coupé d'or et de sable: au premier, à une fleur de lys d'azur ; au second, à une croix d'or dans une couronne de laurier d'argent.

Le blason héraldique est une composition des armoiries de l'ancienne municipalité autonome elle-même d'Aldenhoven, Siersdorf et Freialdenhoven. l'ancien blason Aldenhoven montrait déjà dans la demi zone bleue du haut un lys or. Dès les plus anciens blasons d'Aldenhoven, il y avait deux étoiles et deux lys en tant que symbole de Marie, la mère de Dieu.

En dessous, nous voyons, sur fond noir, une couronne de laurier en argent aux armes de l'ancienne commune de Siersdorf qui est l'emblème d'une commanderie de l'ordre Teutonique de la fin du XIIIe siècle.

À l'intérieur de la couronne de laurier, une croix or est le sceau de la justice de Freialdenhoven et le symbole d'une juridiction libre de cette époque-là.

Regroupement communal[modifier | modifier le code]

les lieux et hameaux suivant composent à la municipalité d'Aldenhoven

  • Aldenhoven avec Pützdorf
  • Dürboslar
  • Engelsdorf
  • Freialdenhoven
  • nouveau Pattern
  • Niedermerz avec Weiler Hausen et Weiler Langweiler
  • Schleiden
  • Siersdorf

Quartiers disparus[modifier | modifier le code]

Le quartier Obermerz a été détruit pendant la Seconde Guerre mondiale, et a été rasé à l'excavatrice. Dans les années 1970, apparu le quartier Langweiler et dans les années 1980 le quartier Pattern incarnait l'avenir à cause de l'exploitation à ciel ouvert de lignite.

Jumelage[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Sur le territoire de la commune d'Aldenhoven se trouvaient un certain nombre de colonies de peuplement néolithiques, entre autres, des colonies de la Civilisation rubanée dans les hameaux 2, 8 et 9 de Langweiler.

Les vestiges l'époque romaine sont ceux d'une conduite d'alimentation en eau, mais le domaine en accueil souterrain est désormais interdit et, par conséquent, n'est pas visible.

Ancienne Tour

Des documents atteste que le lieu est connu depuis l'an 922. Dans un document du 11 août 922, Hermann Ier de Cologne attribue la fondation d'Ursula de Cologne aux religieuses de Gerresheim, et ce document contient notamment une description du terrain aujourd'hui Aldenhoven.

Aujourd'hui même, au centre, la "vieille tour" rappelle les annexes de la forteresse construite au XVe siècle. Aldenhoven est depuis 1654 lieu de pèlerinage de Marie.

Deux batailles écrivent l'importance historique d'Aldenhoven dans les années 1793 et 1794. Le 1er mars 1793, les Autrichiens commandés par l'archiduc Charles et le prince de Wurtemberg, y battirent les Français. Aujourd'hui même, le nom d'Aldenhoven est mentionné dans l'Arc de Triomphe de Paris avec l'année 1794 comme endroits auxquels les troupes de la République resteraient victorieuses.

Dans Siersdorf, le deuxième plus important quartier de la commune, se trouve les ruines l'ancienne commanderie de l'Ordre Teutonique. Construite autour 1580, la maison principale a été fort endommagé pendant la Seconde Guerre mondiale et n'est pas reconstruit jusqu'à maintenant. L'église paroissiale catholique voisine, dédié à Saint Jean le Baptiste, était certes aussi partiellement détruite, a été reconstruite mais est complétée avec une construction d'agrandissement. Le retable anversois tardif-gothique, les stalles et la feuille de jubé en bois sont remarquables.

Économie[modifier | modifier le code]

De 1952 jusqu'à 1992, l'employeur le plus important était la mine de charbon de houille "Emil Mayrisch" dans Siersdorf, laquelle avait plus de 4000 employés aux meilleurs temps. Peu après la fermeture de mines de charbon, la centrale électrique de houille présente à côté (150 MW) était aussi chômée et était interrompue. Ainsi la mine était l'une des dernières du bassin houiller d'Aix-la-Chapelle.

Maintenant après la fermeture de la mine de charbon, il y a un domaine d'industrie et une zone industrielle à l'est d'Aldenhoven le long de l'ancienne route nationale 1. Sur l'ancien terrain de mines de charbon, une piste automobile d'essai et un morceau d'autoroute apparaissait pour des buts cinématographiques, où est tourné entre autres choses pour la série Cobra11. Elle est simultanément les plus grands décors d'un film de l'Europe, appelée le "Film + Test de Location" (FTL). Le FTL est une autoroute imitée de 2,3 km de long, y compris l'accotement, ruban d'accélération et de retard, parking et bandes d'arrêts d'urgence. Les deux voies sont de 1,000 m chaque fois de long et sont séparées par un mur de béton de 81 cm de haut, l'un de l'autre. Avec les nœuds tournants aux deux fins de la rue, l'espace total fait 2,300 mètres. Le terrain est disponible pour des prises de vues de cinéma, buts de test et les fêtes populaires.

Dans la zone industrielle, se trouve la société Indeplastik, le plus grand fabricant allemand d'emballages pour l'industrie alimentaire.

Distractions[modifier | modifier le code]

Le Blausteinsee, (lac de la "pierre bleue" ) un lac artificiel sur le territoire de la ville voisine Eschweiler, est dû aux restes d'exploitation à ciel ouvert et rempli d'eau pluviale. Aujourd'hui, le lac sert d'excursion pour les villes voisines. Il est entouré par une large ceinture de verdure, dans laquelle les sentiers pédestres et équestres se trouvent séparés.

Musée[modifier | modifier le code]

Musée de l'exploitation minière de pierres et de charbon brun par l'association pour les traditions CHANCE Aldenhoven 1992 sans but lucratif, adresse: rue Dietrich-Mülfahrt 8 bis, 52457 Aldenhoven

Transports[modifier | modifier le code]

Route[modifier | modifier le code]

Aldenhoven se trouve sur la B 56 et de l'ancienne B 1 (aujourd'hui L136), et dispose d'une sortie "Aldenhoven" l'autoroute BAB 44.

Autobus[modifier | modifier le code]

Aldenhoven appartient au réseau de transport urbain d'Aix-la-Chapelle. Principal point de transport par autobus est "le marché d'Aldenhoven". La municipalité est reliée par autobus avec les communes voisines : Alsdorf (lignes 90, SB 11), Baesweiler (ligne 71), Cugnaux (ligne 6), Juliers (lignes 6, SB 11), Linnich (ligne 278).

Voies ferrées[modifier | modifier le code]

La voie ferrée de Aix-la-Chapelle-Nord vers Würselen, Alsdorf-Mariadorf et Aldenhoven pour Juliers est complètement fermée et démantelée. Le tracé en grande partie sert aujourd'hui de piste cyclable. Il existe encore un tronçon de l'ancienne mine de raccordement ferroviaire de Alsdorf sur Mariadorf après Siersdorf, mais sur lequel le trafic ne sera plus intense depuis la fermeture de la centrale de houille.

Personnalités[modifier | modifier le code]

  • Wilhelm Prell
  • Franz Vit (maire le plus longtemps en exercice)
  • Ludwig Gall
  • Franz Theodor Mathias Biergans
  • Jürgen Fliege, Fernsehpfarrer, dans les années 1980, le pasteur évangélique d'Aldenhoven

Divers[modifier | modifier le code]

  • Sous le collège se trouvent les locaux de l'ancien hôpital auxiliaire lui-même.
  • Depuis novembre 2006, trois policiers occupent un nouveau commissariat de district de fonctionnaires d'Aldenhoven

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Günter Bers: Das Miraculöß Mariä Bildlein zu Aldenhoven. Geschichte einer rheinischen Wallfahrt 1655–1985, Jülich 1986, (Schriften zur Rheinischen Geschichte Heft 6), Gondrom, Köln 1986, (ISBN 3-88874-014-2)
  • Günter Bers: Aldenhoven. Bausteine zur Geschichte einer jülichschen. Joseph-Kuhl-Gesellschaft, Jülich 1991, (Forum Jülicher Geschichte 3), (ISBN 3-9802601-2-7)
  • Günter Bers: Aldenhoven: Neue Aspekte der Ortsgeschichte. Joseph-Kuhl-Gesellschaft, Jülich 1996, (Forum Jülicher Geschichte 14), (ISBN 3-9803988-4-6)
  • Günter Bers/Willi Dovern: Aldenhoven im Jahre 1799. Bevölkerungsstruktur und soziale Verfaßtheit einer rheinischen Kleinstadt in französischer Zeit. Joseph-Kuhl-Gesellschaft, Jülich 1997, (Forum Jülicher Geschichte 19), (ISBN 3-9803988-9-7)
  • Günter Bers: Aldenhoven: Alte Ansichten. Neue Einblicke. Schritte zur Erforschung der Ortsgeschichte. Eine Aufsatzsammlung, Teil I, Jülich 1999, (Forum Jülicher Geschichte 27), (ISBN 3-932903-07-2)
  • Günter Bers: Aldenhoven: Neue Einblicke, Schritte zur Erforschung der Ortsgeschichte. Eine Aufsatzsammlung, Teil II, Jülich 2003, (Forum Jülicher Geschichte 36), (ISBN 3-932903-24-2)
  • Günter Bers/Sabine Graumann: Eine Staatshymne für die „Cisrhenanische Republik“ (1797) – Der Textentwurf des Franz Theodor Mathias Biergans aus Aldenhoven. Joseph-Kuhl-Gesellschaft, Jülich 2003, (Forum Jülicher Geschichte 37), (ISBN 3-932903-25-0)
  • Willi Dovern: Bevölkerungsstand und Bevölkerungsbewegung in der Gemeinde Aldenhoven im Jahre 1812, Joseph-Kuhl-Gesellschaft, Jülich 1992, (Forum Jülicher Geschichte 5), (ISBN 3-9802601-5-1)
  • Anton Kohlhaas: Die Marktveste Aldenhoven im Jahre 1781, Jülich 1993, (Kleine Schriftenreihe der Joseph-Kuhl-Gesellschaft 7)
  • Thomas Rauh: Heiratsverhalten in der Gemeinde Aldenhoven, Krs. Jülich, zwischen 1830 und 1850. Eine Studie unter demographischen Gesichtspunkten. Joseph-Kuhl-Gesellschaft, Jülich 1994, (Forum Jülicher Geschichte 11), (ISBN 3-9803988-1-1)

Notes et références[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :