République cisrhénane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

République cisrhénane
Cisrhenanische Republik (de)

17971802

Drapeau
Informations générales
Statut République sœur de la République française
Histoire et événements
Traité de Bâle
Proclamation de la république
Novembre 1797 Division en départements
Administration française (traité de Campo-Formio)
Annexion formelle

Entités précédentes :

Entités suivantes :

La République cisrhénane est une « république sœur » de la République française sur la rive gauche du Rhin. Créée en 1797 par le Directoire, elle fut annexée par la France en 1801 par le traité de Lunéville.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1785, un riche baron rhénan, Jean-Baptiste « Anarchasis » (de) Cloots, prôna l'annexion à la France de la rive gauche du Rhin au nom de la doctrine des « Frontières naturelles de la France », en l'occurrence le Rhin comme « borne naturelle des Gaules », dans un ouvrage intitulé Vœux d'un Gallophile. Cloots devint citoyen français en 1792, et même député à la Convention, mais il ne vit jamais l'éphémère réalisation de son rêve puisqu'il fut exécuté le 24 mars 1794.

Le régime révolutionnaire français créa diverses « républiques sœurs » dans les territoires occupés par ses armées à la fin du XVIIIe siècle, notamment la République cisrhénane, proclamée le , divisée par François Joseph Rudler en quatre départements en novembre 1797 :

Ceux-ci furent formellement annexés en 1801 et restèrent français jusqu'à la chute du Premier Empire.

Après le Congrès de Vienne en 1815, ces territoires furent cédés aux royaumes de Prusse et de Bavière, qui venaient de créer la Confédération germanique avec plusieurs autres États allemands.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Jean-Louis Harouel, Les républiques sœurs, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Que sais-je ? », 1997 (en particulier pp. 30-34)
  • Milou (Émile) Rikir et Jean-Jacques Sudre, Cisrhénanie, 2002
  • Quelques réflexions sur l’établissement de la République cis-rhénane, par le citoyen Dorsch, employé aux relations extérieures. (Paris, Imprimerie C. F. Cramer, an VI de la République française 15 SS. 8°).