François Sébastien de Croix de Clerfayt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Clerfayt (Album du Centenaire)
Sa tombe à Vienne

Charles Joseph de Croix, comte de Clerfait, ou Clerfayt, ou encore Clairfait, est un Wallon né le 14 octobre 1733 au château de Bruille à Waudrez, Hainaut (Pays-Bas autrichiens) et mort le 21 juillet 1798 à Vienne (Autriche). Il fut feld-maréchal autrichien.

Clerfayt s'était déjà distingué dans la guerre de Sept Ans et dans celle contre les Turcs en 1788 et 1789.

Il prêta allégeance à la Monarchie de Habsbourg : lorsqu'en 1792 il fut mis à la tête d'un corps de 12 000 Autrichiens pour attaquer la France de concert avec l'armée prussienne, placé sous les ordres du duc de Brunswick, il entra en Champagne, s'empara de Stenay, et fit une savante retraite après la bataille de Jemmapes.
En 1793, il fit lever le siège de Maestricht, sortit victorieux de la bataille de Neerwinden et s'empara du Quesnoy. En octobre 1793, il commanda les troupes autrichiennes lors de la bataille de Wattignies.
En 1794, chargé de défendre la Flandre occidentale, Clerfayt fut vaincu par Pichegru le 29 avril à Mouscron ; il le fut encore par Jourdan à la bataille de Sprimont puis à la Bataille d'Aldenhoven.
En 1795, il força successivement trois armées françaises à se retirer devant lui, et délivra la forteresse Mayence assiégée par l'une d'elles. Après avoir conclu un armistice avec la République Française, il retourna à Vienne, où il mourut le 18 juillet 1798.

Ancienne ferme du château de Clerfayt

Voir Aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.