Palatin de Hongrie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Palatin ou Grand-palatin (en latin : comes palatii, comes palatinus, later palatinus (regni), en hongrois : nádorispán/ nádor, en slovaque : nádvorný župan/ nádvorný špán, puis palatín / nádvorník, en allemand : Palatin) était en Hongrie le plus haut dignitaire du royaume après le roi, et ce jusqu'en 1848.
Il est comparable en Angleterre à la fonction de Lord Grand Intendant.

À l'origine, le Palatin est l'administrateur de la cour royale. À partir de la fin du XIIe siècle, il représente le roi et a un rôle de juge suprême. Il devient plus tard un véritable Vice-roi (gouverneur royal) à partir de la fin du XIVe siècle. Il est, dans les premiers siècles du royaume de Hongrie, nommé directement par le roi, puis plus tard approuvé par la Diète. En 1526, la nomination devient à vie. Au cours des XVIIe et XVIIIe siècles, le Palatin cumule également la présidence de la Diéte. Sous la tutelle des Habsbourgs, la dignité finit par devenir une charge héréditaire revenant au cadet de la dynastie impériale, après que le roi François Ier a nommé son frère Joseph. Elle devient alors symbolique et honorifique.

Articles connexes[modifier | modifier le code]