Ordre de Saint-Étienne de Hongrie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ordre de Saint-Étienne de Hongrie
Illustration.
Plaque de Grand'croix et croix de Commandeur
Order of Saint Stephen.jpg
Conditions
Décerné par Drapeau de l'Autriche Empire d'Autriche,
Drapeau de l'Autriche-Hongrie Autriche-Hongrie,
Drapeau du Royaume de Hongrie Royaume de Hongrie,
Drapeau de la Hongrie Hongrie
Décerné pour Mérite civil exceptionnel
Détails
Statut Toujours décerné
Grades Chevalier
Commandeur
Grand-croix
Statistiques
Création 1774 par Marie-Thérèse
Ordre de préséance
Précédent Inférieur
Ordre du Mérite (Hongrie)
Équivalent
Supérieur
Suivant
Illustration.
Barrette de l'Ordre

L'Ordre de Saint-Étienne, ou Ordre de Saint-Etienne de Hongrie après 1938, est un ordre de chevalerie institué en 1764 par l’impératrice Marie-Thérèse en l’honneur du roi Étienne Ier de Hongrie et toujours en vigueur.

Historique[modifier | modifier le code]

De 1764 à 1918[modifier | modifier le code]

Créé en 1764 par l'impératrice Marie-Thérèse, il entre dans une politique de concession vis-à-vis de la Hongrie des Habsbourg et renforce la position de Marie-Thérèse comme reine de Hongrie. N’y était admis que des nobles pouvant justifier au moins quatre quartiers de noblesse (soit deux générations).

Ordre très prestigieux, les statuts originaux ne prévoient seulement que 20 Grands-croix, 30 Commandeurs et 50 Chevaliers, tous récompensés pour « leur vertu, leur mérite et leur noble naissance ». Signe de leurs préséance, les Grands-croix étaient appelés "Cousins" par l'empereur. Les insignes devaient être retournés à la Chancellerie de l'Ordre après le décès du titulaire.

La chute de l'Empire austro-hongrois en 1918 provoque le démantèlement de l'ordre.

De 1938 à 1946[modifier | modifier le code]

L'ordre est reconstitué par le régent Miklós Horthy en 1938 et aboli de nouveau en 1946 par la Deuxième République de Hongrie.

Depuis 2011[modifier | modifier le code]

L'ordre renaît une troisième fois en 2011 sous l'impulsion du premier ministre Viktor Orbán comme la plus haute décoration honorifique civile hongroise. Est présentée chaque 20 août une promotion officialisée par un décret du président de Hongrie, grand maître de l'ordre.

Insigne[modifier | modifier le code]

La décoration se présente sous la forme d'une croix pattée émaillée de vert, bordée d’or, avec un écusson portant, outre les lettres M. T. (Marie-Thérèse), la couronne de Hongrie surmontée d’une croix blanche et entourée des mots : Publicum meritorum praemium. Au revers on lit en abrégé: S. Stephano regi apostolico. Le tout suspendu par un ruban rouge avec un large liseré vert sur chaque bord.

Divisa.Ord.RealeS.StefanoUngheria.png
Rubans portés sur les uniformes
Ord.S.Stef.Ungh..png
Chevalier
Ord.S.Stef.Ungh. - COM.png
Commandeur
Ord.S.Stef.Ungh. - GC.png
Grand-croix

Récipiendaires[modifier | modifier le code]

Grands maîtres[modifier | modifier le code]

Grands-croix[modifier | modifier le code]

Pour les Grands-croix, voir la catégorie "Chevalier grand-croix de l'ordre de Saint-Étienne de Hongrie"

Commandeurs[modifier | modifier le code]

Chevaliers[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.

Notes et références[modifier | modifier le code]