Ordre de Saint-Étienne de Hongrie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'ordre de Saint-Étienne est un ordre militaire, institué en 1764 par l’impératrice Marie-Thérèse en l’honneur du roi Étienne Ier de Hongrie. Il est destiné à récompenser le mérite civil. On n’y admettait que des nobles (quatre générations de noblesse minimum).

médaille de l'Ordre

La décoration se présente sous la forme d'une croix pattée verte, bordée d’or, avec un écusson portant, outre les lettres M. T. (Marie-Thérèse), la couronne de Hongrie surmontée d’une croix blanche et entourée des mots : Publicum meritorum praemium. Au revers on lit en abrégé: S. Stephano regi apostolico. Le tout suspendu par un ruban rouge avec un large liseré vert sur chaque bord.

L'odre est démantelé en 1918 avec la chute de l'Empire austro-hongrois. Il est reconstitué par le régent Miklós Horthy en 1938 jusqu'en 1944.

L'ordre comportait 3 classes : grand-croix, commandeur et chevalier.

Les grands-croix recevaient le titre de "cousins de l'Empereur". (Les commandeurs étaient faits barons et les chevaliers recevaient le titre de comte héréditaire[réf. nécessaire]).

Quelques membres[modifier | modifier le code]

Barrette de l'Ordre

Source[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alexandre Mazas, Théodore Anne, Histoire de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis : depuis son institution en 1693 jusqu'en 1830, vol. 2, Firmin Didot frères, fils et Cie,‎ 1860, 2e éd. (lire en ligne)