Albert de Bavière (1905-1996)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Albert de Bavière

Titres

Prétendant au trône de Bavière

Depuis le 2 août 1955
(40 ans, 11 mois et 6 jours)

Nom revendiqué « Albert Ier de Bavière »
(« Albrecht I von Bayern »)
Prédécesseur Rupprecht de Baviere

Prétendant au trône d'Angleterre et d'Irlande

Depuis le 2 août 1955
(40 ans, 11 mois et 6 jours)

Nom revendiqué « Albert I d'Angleterre »
(« Albert I of England »)
Prédécesseur Rupprecht de Baviere

Prétendant au trône d'Écosse

Depuis le 2 août 1955
(40 ans, 11 mois et 6 jours)

Nom revendiqué « Albert I d'Écosse »
(« Albert I of Scotland »)
Prédécesseur Robert de Bavière
Biographie
Titulature « Duc de Bavière »
Dynastie Wittelsbach, maison de Bavière
Nom de naissance Albrecht Luitpold Ferdinand Michael
Naissance 3 mai 1905
Munich (Reich allemand)
Décès 8 juillet 1996
Chateau de Berg
Père Rupprecht de Bavière
Mère Marie Gabrielle de Bavière
Conjoints Maria Draskovich of Trakostjan
Enfants François de Bavière
Max de Bavière
Religion Catholicisme romain
alt=Description de l'image Wappen_Deutsches_Reich_-_Königreich_Bayern_(Grosses).png.

Albert de Bavière, duc de Bavière, est né à Munich, en Bavière, le 3 mai 1905, et décédé au château de Berg, en Allemagne, le 8 juillet 1996. Chef de la maison de Wittelsbach, il est prétendant au trône de Bavière entre 1955 et 1996.

Famille[modifier | modifier le code]

Le prince Albert était le fils du Prince royal Rupprecht de Bavière et de Marie Gabrielle en Bavière, fille du duc Charles-Théodore en Bavière et de Marie-Josèphe de Portugal.

Albert de Bavière épousa à Berchtesgaden le 3 septembre 1930 la comtesse Maria Draskovich von Trakostjan (1904-1969).

Quatre enfants sont issus du premier mariage d'Albert de Bavière :

Veuf, Albert de Bavière épousa le 22 avril 1971 à Munich la comtesse Marie Jenke Keglevich von Buzin (1921-1983).

Biographie[modifier | modifier le code]

Opposé au nazisme, il fut interné en camp de concentration avec sa belle-mère Antonia de Luxembourg et toute sa famille. Seul le prince royal, forcé à l'exil en 1939, échappa à la déportation.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]