Absolom 2022

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Absolom 2022 (No Escape) est un film américain réalisé par Martin Campbell, sorti en 1994.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 2022, un ancien héros de guerre incarcéré pour assassinat arrive dans les quartiers de haute sécurité d'une prison, où règne en maître un directeur impitoyable. Le nouveau détenu lui tenant tête, il est immédiatement sanctionné : il sera banni, envoyé sur Absolom, une île-prison spécialement réservée aux récalcitrants. Cette île ne connaît qu'une seule règle : s'évader est interdit. Pour le reste, elle ne connaît pas d'autres lois que celle du plus fort.

Commentaires[modifier | modifier le code]

Cette île-prison, gérée par une société privée, est surveillée via les images infrarouges d'un satellite, et des hélicoptères de combat patrouillent au-dessus de l'océan pour mettre un terme définitif à toute tentative d'évasion. Le directeur en a fait son terrain de jeux, et se prend pour Dieu-Le-Père : alors que deux tribus ennemies se sont formées parmi les hommes vivant sur l'île, il prend un malin plaisir à faire déposer par hélicoptère de la nourriture dans des endroits isolés, de sorte que celles-ci se combattent pour la récupérer.

Les deux tribus sont des illustrations du combat éternel du bien contre le mal, mais aussi de l'opposition entre "loi du plus fort" et "loi du bien commun". Marek, chef de la tribu des Extérieurs est le leader sans pitié d'un groupe d'ultra violents, à l'univers proche de celui de Mad Max; tandis que "Le Père" n'est que le guide spirituel des Intérieurs, et sa communauté est autogérée.

Le héros du film, Robbins, est un ancien militaire. Il a été condamné pour avoir abattu un supérieur, et sa formation l'a rendu plus proche de la machine à tuer que du saint catholique.
Mais il est déchiré entre le bien et le mal : ses nuits sont toujours hantées par les visions d'un massacre de civils, commis par son unité. En exécutant sommairement son supérieur, coupable à ses yeux d'avoir ordonné un crime de guerre, il n'a fait que rendre lui-même la justice, mais cela ne lui a pas permis de retrouver la paix intérieure.

Arrivant avec une volonté farouche de s'évader, Robbins ne sera pas le premier du genre : nombreux sont les habitants de l'île qui l'ont payé de leur vie. Il devra composer avec les deux camps, et bousculer les habitudes établies pour tenter d'arriver à ses fins, c'est-à-dire dénoncer tout à la fois un crime de guerre dissimulé par la hiérarchie, et la situation totalement illégale et scandaleuse de cette île-prison.

En dehors de Mad Max, on peut faire un parallèle avec 2 autres films, Battle Royale pour le lieu de l'action, une île ultra surveillée, Waterworld pour l'apparence du "village".

Ce film se rapproche également de deux films similaires de John Carpenter: New York 1997 et Los Angeles 2013[Pourquoi ?].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Les hélicoptères de combats utilisés dans le film ne sont pas des hélicoptères de combats américains mais des Kamov Ka-27 russes.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. filmratings.com