Waterworld

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Waterworld (homonymie).

Waterworld

Titre québécois Un monde sans terre
Réalisation Kevin Reynolds
Scénario Peter Rader
David Twohy
Acteurs principaux
Sociétés de production Charles Gordon
Lawrence Gordon
Kevin Costner
John Davis
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Action
Fantastique
Science-fiction post-apocalyptique
Sortie 1995
Durée 136 min. (VO)
176 min. (version longue)

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Waterworld, ou Un monde sans terre au Québec, est un film de science-fiction post-apocalyptique américain réalisé par Kevin Reynolds, sorti le 28 juillet 1995 et mettant en vedette Kevin Costner.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 2500, à la suite du réchauffement climatique ayant causé la fonte des glaces, la Terre est totalement recouverte de surfaces océaniques. L'humanité vit désormais sur des atolls artificiels. Cependant, une légende circule : celle de Dryland, qui serait l'unique île encore émergée...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Avec son budget de 175 millions de dollars, ce film disposait d'un des plus gros budgets du cinéma à sa sortie, mais les recettes d'exploitation furent insuffisantes pour l'amortir. L'échec commercial est à ce titre un des plus retentissants que Hollywood ait connus. Outre une critique sévère, l'accueil du film a sérieusement pâti d'une importante médiatisation des déboires du tournage[1].
  • Le trimaran de Kevin Costner est une réplique du Pierre 1er de Florence Arthaud. Pour le film deux bateaux furent réalisés, le contrat entre le chantier naval et la société de production Gassner Associates indiquait un délai de 6 mois et demi. Afin de respecter ses engagements, le chantier dut mettre en place un planning précis pour fabriquer les différents éléments du bateau, coques, mâts, voiles et accastillage et organiser le transport jusqu'à Hawaï, lieu du tournage[2].
  • Une adaptation en jeu vidéo est sortie en même temps que le film en salles, et éditée sur Game Boy, Virtual Boy et Super Nintendo. Une version Mega Drive était prévue mais sa sortie fut annulée quelques semaines avant la date initiale sans doute parce que la console était en fin de vie évidente.
  • Dans le mode Mercenaries de Resident Evil 4, une carte est nommée Waterworld est très clairement inspirée des atolls artificiels présents dans le film. On y débloque par ailleurs le personnage d'Albert Wesker si l'on dépasse les 30 000 points.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. V. Le Monde, 2 août 1995, Le tournage-catastrophe du « film le plus cher du monde » et dans la même édition Le spectaculaire naufrage de « Waterworld »
  2. V. http://www.cata-lagoon.com/ch_waterworld_fr.php

Liens externes[modifier | modifier le code]