Abel Tasman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tasman.
Abel Tasman

Abel Janszoon Tasman, né en 1603 à Lutjegast, province de Groningue et mort le 10 octobre 1659 à Batavia (actuelle Djakarta, Indonésie), est un navigateur et explorateur hollandais du XVIIe siècle. Il a donné son nom à la Tasmanie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est surtout connu pour ses voyages entre 1642 et 1644 au service de la Vereenigde Oost-Indische Compagnie, la Compagnie néerlandaise des Indes orientales, en mission pour le compte d'Antonio van Diemen. Il découvrit à cette occasion en 1642 des îles qu'il nomma Van Diemens Land — la Tasmanie — et la Nouvelle-Zélande. Il fut aussi le premier Européen connu à explorer les îles Fidji, en 1643. Tasman, son navigateur Vischer, et son marchand Gilsemans cartographièrent aussi des parties conséquentes de l'Australie, de la Nouvelle-Zélande et des îles du Pacifique.

Au cours de son premier voyage (1642-1643), Tasman navigua de Batavia (l'actuelle Jakarta) avec deux petits bateaux, le Heemskerck et le Zeehaen, d'abord vers l'île Maurice puis vers l'est. Il manqua ainsi l'Australie, qu'il cherchait à atteindre, mais découvrit l'île de Tasmanie. Il la baptisa Van Diemensland, mais les Britanniques lui donnèrent plus tard le nom de celui qui l'avait découverte, la Tasmanie. Il explora le premier cet archipel de 156 îles pour la compagnie hollandaise des Indes orientales. Après une courte exploration de l'île, il continua à naviguer vers l'est, et découvrit la Nouvelle-Zélande, qu'il appela Statenland, pensant qu'elle était reliée à un morceau de terre au sud de l'Amérique du Sud. Puis il navigua vers le nord le long de sa côte occidentale. Passé la pointe nord de l'île méridionale, il jeta l'ancre dans une baie, où lors de la seule rencontre qu'il eut avec les Maori, quatre de ses hommes furent tués. Il appela l'endroit Mordenarsbai (« baie des meurtriers » ou « baie des assassins ») — Golden Bay aujourd'hui. Tasman poursuivit sa route vers le nord, mais manqua le détroit de Cook, qui sépare l'île septentrionale de l'île méridionale, et en conclut que la Nouvelle-Zélande ne devait vraisemblablement former qu'une seule masse de terre. Au cours du voyage de retour vers Batavia, il découvrit encore les Tonga.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir


Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :