Golden Bay (Nouvelle-Zélande)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Golden Bay
Position de Golden Bay
Position de Golden Bay
Géographie humaine
Pays côtiers Nouvelle-Zélande
Géographie physique
Type baie
Localisation océan Pacifique
Coordonnées 40° 40′ S 172° 50′ E / -40.66666667, 172.8333333340° 40′ Sud 172° 50′ Est / -40.66666667, 172.83333333  

Golden Bay, en français « baie d'or » ou « baie dorée », est une baie peu profonde à l'extrémité nord-ouest de l 'île du Sud de la Nouvelle-Zélande, en Océanie, au sud-ouest de l'océan Pacifique.

Géographie[modifier | modifier le code]

Image satellite de la Golden Bay.

De forme parabolique, la baie se trouve au sud-ouest du détroit de Cook et de l'ouest de la baie de Tasman . Elle est séparée de la mer par le "Farewell Spit" ("presqu’île de Farewell"), 30 km de dunes formées par les vents et les courant marins qui s'étendent après le Cap Farewell. Les rivières Aorere et Takaka se jettent dans la baie.

Les régions ouest et nord de la baie sont en grande partie inhabitée. Le long de la côte sud se trouvent les villes de Takaka et de Collingwood, ainsi que le parc national Abel Tasman . Séparation Point, la frontière naturelle entre Golden Bay et la baie de Tasman est situé dans le parc.

Golden Bay est situé dans la région de Tasman, l'une des autorités territoriales de Nouvelle-Zélande.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'explorateur néerlandais Abel Tasman a jeté l'ancre dans cette baie en 1642. À la suite d'un affrontement sanglant entre les hommes débarqués et les Maoris, la baie fut nommée "Moordenaar's Bay" (Murderers Bay:Baie des meurtriers). En 1827, l'explorateur français Jules Dumont d'Urville semble avoir changé ce nom en "baie du massacre" . Dans les années 1840, suite à la découverte du charbon dans la région, elle était appelée "Coal Bay": la "baie de charbon". Dans les années 1850, avec la découverte d'or à Collingwood, son nom a été changé pour le nom actuel de Golden Bay[1]

Références[modifier | modifier le code]

  1. George William Grindley, « Golden Bay », sur teara.govt.nz,‎ 1966