7,62 × 51 mm Otan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis 7,62 × 51 mm OTAN)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 7,62.
Cartouches de 7,62 Otan comparés à une pile R6

La munition 7,62 × 51 mm Otan (nomenclature officielle OTAN « 7.62 NATO ») est une munition pour fusil développée dans les années 1950 comme standard pour les armes de petit calibre entre les pays de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (à ne pas confondre avec la cartouche Russe 7,62 × 54 mm R).

En 1954, sous l'influence des États-Unis, l'OTAN adopte cette nouvelle munition pour les fusils d'assaut et mitrailleuses moyennes. Dans les pays anglo-saxons, cette munition est également appelée « 7,62 N », « 7,62 mm NATO » ou même « .308 Winchester ».

L'appellation « .308 » provient du nom commercial de la munition 7.62, et se traduit par le diamètre exact de l'ogive en pouces, soit 7,82 mm. La différence entre la « .308 » et la « 7,62 × 51 Otan » tient au nom commercial et à la dénomination militaire, mais aussi de la tolérance des cotes lors de la fabrication. En effet, la munition sous sa dénomination militaire a une « marge » de tolérance plus élevée lors de sa fabrication que la munition civile.

La dénomination « 7,62 × 51 » se décompose ainsi :

  • « 7,62 » étant le diamètre interne du canon, mesuré à « plat de rayures ». L'ogive elle, est de ce fait sur-calibrée afin d'atteindre le fond des rayures et de s'en imprégner pour permettre la rotation.
  • « 51 » étant, en millimètres, la longueur de l'étui hors ogive.

L'uniformisation des munitions des armes des membres de l'OTAN est aujourd'hui effective, pour tous les types d'armement. En conséquence, la FN Herstal s'empressa d'adapter le FAL qu'elle venait de concevoir pour la nouvelle munition, qui est aussi adoptée pour les HK G3 et US M14.

Cette nouvelle munition est toutefois critiquée pour sa puissance excessive pour une arme légère. Le tir automatique est difficilement contrôlable et la taille des munitions limite à la fois la contenance des chargeurs à 20 coups, mais limite aussi le nombre de munitions qu'un soldat peut emmener en opération. Ainsi, les armées japonaises et espagnoles utilisèrent des versions sous-chargées de la 7,62 Otan.

Historique[modifier | modifier le code]

De gauche à droite : Calibres 12,7 Otan, .300 Winchester Magnum, .308 Winchester (7,62 Otan), 7.62x39mm, 5,56 Otan, et .22 LR.

Dans les années 1960, après avoir testé des prototypes de fusils d'assaut, l'Armée de terre française a principalement adopté cette munition pour ses mitrailleuses polyvalentes Arme Automatique 7,62 N Modèle F1 et ses fusils de précision FR-F2.

Dans les années 1970, l'OTAN adopte pour les fusils un nouveau calibre développé par l'armée américaine : le 5,56x45mm. La 7,62 reste toutefois utilisée pour les mitrailleuses moyennes (exemples : MG3 et FN MAG), et certaines armes de tireur d'élite.

Depuis quelque temps, la munition 7.62 revient en force sur les variantes lourdes de fusils d'assaut, tels que le HK 417 et le SCAR H. En effet, la guerre urbaine nécessite des balles de calibre suffisant pour pouvoir perforer des parois plus importantes.

En 2005, la munition 7.62 est fabriquée dans plus de 50 pays et existe dans une multitude de variantes destinées aux militaires, aux chasseurs et aux tireurs sportifs.

Le plus long tir au but confirmé pour une arme de calibre 7,62 × 51 mm Otan durant la guerre d'Irak eu lieu lors de la bataille de Falloujah. Le Chief scout sniper Herbert Hancock, réserviste de 35 ans, policier dans le civil, appartenant à la Company B, 1st Battalion, 23rd Marine Regiment tua avec son fusil M40 A3 deux servants de mortier à 960 mètres de distance, distance ayant été confirmée après-coup grâce à un relevé GPS.

Utilisations[modifier | modifier le code]

Outre son utilisation sur les théâtres d'opération de l'Otan, les munitions 7,62 × 51 mm peuvent, depuis le , être utilisées pour le maintien de l'ordre public à titre de riposte, en France[1].

Fiche technique 7,62 Otan (cartouche militaire)[modifier | modifier le code]

  • Diamètre réel du projectile : 7,82 mm (308 millièmes de pouces)
  • Longueur de l'étui : 51 mm
  • Masse projectile ordinaire : 9 grammes
  • Masse cartouche: 24 grammes
  • Vitesse initiale : 780-840 m/s
  • Énergie initiale : 2 890-3 352 J

Comparaison entre 5,56 Otan et 7,62 Otan[modifier | modifier le code]

Munition Longueur cartouche Masse projectile Vitesse Énergie
5,56 Otan 5,56 x 45 mm 3,95–5,18 g 930–772 m/s 1 700–1 830 J
7,62 Otan 7,62 x 51 mm 9,33 g 838 m/s 3 275 J

Variantes militaires de l'US Army[modifier | modifier le code]

La 7,62 Otan de l'armée américaine est appelée M80 Ball quand elle est équipée du projectile ordinaire à pointe jaune. Les balles perforantes et traçantes sont respectivement dénommées M61AP (pointe noire) et M62T (pointe orange). Il existe une M118 (174 gr) et une M118LR (175 gr) pour l'utilisation dans les armes de tireurs de précision (M24, M40Ax, M14, M1A, M25, M110…)

Balistique des munitions de chasse de la .308 Winchester[modifier | modifier le code]

  • Masse des balles : 7,1/9,7/11,7 g
  • Nature des balles :
  • Vitesses initiales : 800/860/1 000 m/s
  • Énergies initiales : 3 550-3 744 J
  • Natures des gibiers : orignal (élan d'Amérique), chevreuil (cerf de Virginie), ours noir, ours brun et grizzly

Fabricant[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. texte additionnel.

Sources[modifier | modifier le code]

Cet article est issu de la lecture des revues spécialisées de langue française suivantes :

  • Cibles (Fr)
  • AMI (B, disparue en 1988)
  • Gazette des Armes
  • Action Guns
  • Raids
  • Assaut