7,92 × 57 mm

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Comparaison d'une cartouche 8 mm S Mauser (à gauche) avec une cartouche 7,62x39 (à droite) à une carte compact flash de 4,3 cm de hauteur(au centre).
Clip de munitions pour le Gewehr 98 en 8x57js

La cartouche allemande 7,92 × 57 mm (8X57j ou 8x57i, pour "Infanterie") est une munition d'arme d'épaule développée entre 1886 et 1888 et adoptée en 1889 comme munition du fusil Gewehr 88 et ses dérivés (carabine, carabine du génie, de cavalerie, etc.) sous le nom "M/88". C'était la première cartouche allemande à utiliser la toute nouvelle poudre sans fumée mais elle conservait les défauts des munitions de l'ère de la poudre noire : sa munition était "round nose", arrondie sur l'avant. Comprenant l'importance d'un projectile au meilleur coefficient balistique (donc plus facile à utiliser pour des tirs à longue distance et/ou de précision) et profitant des hautes vitesses que permettaient d'atteindre la poudre sans fumée (vitesse qui est l'élément primordial dans la létalité de tout projectile puisque l'énergie cinétique dépend de la moitié de la masse et du carré de la vitesse), l'état allemand ordonna la création d'un projectile adapté. Ainsi, en 1905, le 8x57i est devenu le 8x57is (ou "js", indistinctement), s pour "Spitzgeschoss" (littéralement "balle pointue") puisque la cartouche recevait désormais une balle pointue de 9,9 grammes (alors que le projectile original round nose pesait 14,6 grammes). Le terme est resté jusque de nos jours puisqu'on parle de balle "spitzer" (prononcer "chpitzeur") pour désigner les projectiles de forme cylindro-ogivo-conique. Ce nouveau projectile est d'un diamètre légèrement supérieur au précédent. Ce n'est pas la seule amélioration qu'a reçue la munition : une très légère modification de la forme de la douille permet d'en augmenter sensiblement la capacité et une poudre à double base (nitrocellulose et nitroglycérine) est utilisée en remplacement, l'ensemble permettant d'atteindre de grandes vitesses (entre 800 et 900 mètres par seconde) et offrant un coefficient balistique élevé. Les deux munitions (8x57i et 8x57is) ne sont donc pas interchangeables.

De nos jours, cette munition a énormément de succès auprès des chasseurs et un succès conséquent auprès des tireurs sportifs ou récréatifs. Elle emmagasine une énergie cinétique très importante, est facile à recharger, d'un prix raisonnable, a une précision excellente et un coefficient balistique (qui néanmoins dépend évidemment du projectile utilisé) relativement haut, est disponible dans d'innombrables chargements et types de projectiles différents. Elle convient pour la chasse à l'affût, à l'approche, en battue, elle est utilisable dans des armes à verrou, à levier, semi-automatiques ou à pompe, elle convient pour la chasse de tous types de gibier y compris les grands fauves ou les grands mammifères (bien qu'elle n'ait pas beaucoup de succès dans ce rôle, elle est utilisable pour la chasse à l'éléphant ou au buffle africain). Certaines armées l'utilisent encore en raison de ses capacité tout à fait honorables et de son incroyable fiabilité quelle que soit l'arme utilisée (un fonctionnement irréprochable quel que soit le mécanisme de l'arme était le premier critère d'adoption de la cartouche par l'Allemagne).

Il est intéressant de noter que de nos jours la munition est toujours appelée 8x57js lorsqu'elle est chargée avec un projectile qui n'est pas un spitzer. Dans un tel cas, puisque le "s" dans le nom de la munition désigne bel et bien la balle spitzer, la cartouche devrait être appelée 8x57j et pas js. Néanmoins, l'appellation est restée pour des raisons de clarification : même si elle n'utilise pas un projectile spitzer, un 8x57js reste différente d'une 8x57j en termes de dimensions de la douille et ne peut donc pas être chambrée dans les mêmes armes. C'est le cas de la majorité des munitions de chasse, puisque les projectile spitzer sont essentiellement destinés au tir de combat ou au tir de précision alors que les chasseurs misent sur une expansion rapide et brutale du projectile, ce qui implique une munition à tête plate ou creuse et non une spitzer, qui se déforme très peu, pénètre beaucoup et ne cause donc pas d'énormes dégâts aux tissus de la cible.

Le nom du calibre est aussi sujet à caution, particulièrement lorsqu'on souhaite le recharger : en effet, il a des dizaines de désignations (8x57, 7,92x57, 7,90x57, 7,90 Mauser, 7,90js, etc.), lesquelles sont presque toutes erronées. La seule dénomination qui s'approche de la vérité est "8x57 Mauser" (auquel on adjoint la dénomination i ou is selon les dimensions de la douille), ceci parce que la munition a bel et bien un diamètre de 8 mm. Le projectile de 8x57j mesure 8,08 mm de diamètre et le projectile de 8x57js mesure 8,20 mm. Ainsi, un projectile de 7,92 mm ne conviendra pas dans les deux cas. La différente, ténue, entre le 8x57j et le 8x57js peut aussi être gênante et, parfois, dangereuse : charger un projectile js (donc de 8,20 mm) dans une douille destinée à une arme faite pour tirer les projectiles j de 8,08 mm entraînerait une très dangereuse suppression dans le canon qui peut avoir des conséquences dramatiques. Il est donc très important de bien connaître le chambrage de l'arme qu'on utilise. Par ailleurs, il faut noter que les armes en 8x57j sont extrêmement rares et plus fabriquées depuis les premières années du XXe siècle.

Il existe aussi le 8x57jrs, où le r signifie "rimmed", soit "bourrelet" en français. Cela signifie que la douille ne comporte pas une gorge d'extraction mais un bourrelet à son extrémité opposée au projectile. La munition est, hormis ce détail, exactement la même. L'intérêt de ce bourrelet est de permettre de tirer cette munition dans des fusils à bascule, sur lesquels il n'est pas aisé d'adjoindre un extracteur adapté à une douille à gorge (quoique c'est néanmoins possible).

Données métriques[modifier | modifier le code]

  • Longueur
    • de l'étui : 56,8 mm
    • du projectile : 28 mm
    • de la cartouche : 80,5 mm
  • Masse de la cartouche = 24,1-26,2 g

Données balistiques[modifier | modifier le code]

  • Vitesse intitiale : 750-880 m/s
  • Énergie initiale : 3 600-4 956 joules