FN SCAR

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Scar.
FN SCAR
Image illustrative de l'article FN SCAR
SCAR-L standard chambré en 5,56 OTAN
Présentation
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Type Fusil d'assaut compact (SCAR-L), Fusil d'assaut (SCAR-H)
Munitions SCAR-L(5,56 × 45 mm OTAN),

SCAR-H (7,62 × 51 mm OTAN)

Fabricant FN Herstal (Fabrique Nationale de Belgique)
Période d'utilisation 2008
Poids et dimensions
Masse (non chargé) SCAR-L: 3,5 kg (sans munitions)

SCAR-H: 3,9 kg (sans munitions)

Longueur(s) SCAR-L: 620 mm à 850 mm selon le type de canon

SCAR-H: 770 mm à 997 mm selon le type de canon

Caractéristiques techniques
Cadence de tir SCAR-L: 650 coups par minute/SCAR-H: 600 coups par minute
Capacité SCAR-L: 30 cartouches,

SCAR-H: 20 cartouches

SCAR-L standard chambré en 5,56 OTAN
SCAR-H standard chambré en 7,62 OTAN

Le SCAR ou SOF (Special Operations Forces) Combat Assault Rifle est un fusil d'assaut belge mis au point par la FN Herstal (Herstal).

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le SCAR a été conçu pour répondre aux besoins spécifiques du United States Special Operations Command (SOCOM), le commandement des opérations spéciales de l'armée américaine, auquel le XM8, qui devait devenir le fusil standard de l'armée américaine, ne convenait pas.

Le SOCOM souhaitait obtenir une arme qui puisse être convertie sur le terrain pour plusieurs calibres afin d'offrir à ses troupes un système d'armes d'un maniement identique simplifiant la maintenance et la logistique mais néanmoins parfaitement adapté aux différentes missions.

Le SCAR se présente en deux versions, le SCAR-L (pour Light) appelé Mk-16 par les forces armées des États-Unis chambré en 5,56 mm OTAN et le SCAR-H (pour Heavy) (Mk-17) chambré en 7,62 x 51 mm OTAN. Le SCAR-H sera peut-être à terme disponible dans une version chambrée pour le 7,62x39 mm, la munition de l'AK-47 et pourra recevoir ses chargeurs. Ce choix vise à permettre aux troupes en opération derrière les lignes ennemies d'utiliser les munitions disponibles. Il est probable qu'il soit également chambré pour d'autres munitions.

Chacune de ces versions pourra connaître trois variations portant sur la longueur du canon :

  • S : standard, canon de taille normale
  • CQC : Close Quarters Combat, canon court améliorant la maniabilité, surtout utile en combat urbain
  • SV : Sniper Variant, canon long pour le tir de précision à longue portée

L'arme en elle-même est dérivée du FN FNC, certaines parties de son mécanisme copient celui de l'AK-47[réf. nécessaire] qui semble moins sensible à la poussière et au sable fin. Le SCAR est équipé de quatre rails Picatinny pour monter tout type de lunettes, torches ou désignateurs lasers (au-dessus, au-dessous et sur les côtés). Il est également doté d'une crosse en polymère qui est à la fois télescopique et rabattable sur le côté de l'arme pour gagner en maniabilité. Le FN SCAR peut être équipé d'un lance grenade de 40mm dénommé EGLM, qui a l'avantage d'offrir une commande située sous la détente de la carabine, ce qui permet de l'utiliser sans avoir à changer la prise en main de l'arme. Ce lance-grenades est entièrement ambidextre et accepte les grenades de type long, comme les éclairantes par exemple. On peut aussi y mettre un lance-grenade M203.


Historique[modifier | modifier le code]

Le SOCOM a, en 2010, reçu 850 Mk-16 et 750 Mk-17 perçus en grande partie par les SEAL. En juin 2010, on annonce qu'il renonce au Mk-16 calibre 5,56 et qu'il n'achètera en 2011 que des Mk-17 calibre 7,62 mm[1].

En juillet 2010, les policiers français du détachement de sécurité de l'ambassade de France en Afghanistan (appartenant à la Direction de la Coopération Internationale - D.C.I (anciennement S.C.T.I.P) - du ministère de l'intérieur, de l'outre-mer et des collectivités territoriales), se voient dotés de plusieurs Mk-17, devenant ainsi le deuxième utilisateur du SCAR en opération, derrière l'USSOCOM [2].

En 2012, le RAID a été doté de SCAR-H.

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Le SCAR dans la culture[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]