3 Steps Ahead

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ender.

3 Steps Ahead

Surnom The Illegal Alien, Silverbells, Bug Slowbizy, The Ender, Pedro Terzero[1], 3SA
Nom de naissance Peter-Paul Pigmans
Naissance 31 janvier 1961
Berkel en Rodenrijs
Décès 27 août 2003 (à 42 ans)
Rotterdam
Activité principale Producteur, disc-jockey
Genre musical Hardcore, happy hardcore, gabber
Années actives 1993-2003
Labels ID&T
Site officiel 3stepsahead.nl/
Composition du groupe
Anciens membres Rob Fabrie, Ed Bout
Logo

Peter-Paul Pigmans (né le 31 janvier 1961 à Berkel en Rodenrijs, mort le 27 août 2003 à Rotterdam), mieux connu sous le nom de scène de 3 Steps Ahead, est un producteur et disc-jockey néerlandais. Orienté dans les domaines happy hardcore et gabber, Pigmans s'impose comme un des pionniers de ce genre musicaux. Également membre du Hall of Fame de Thunderdome[1], il a souvent condamné les dérives des gabbers populistes, alors que le hardcore est apolitique à ses origines. Son style est particulier, surtout par la basse qui se situe à une fréquence un peu plus faible que la normale et des lignes de basse très mélodiques et vives.

Le nom de 3 Steps Ahead est initialement emprunté par un groupe composé de DJ Waxweazle, Holographic (Ed Bout) et de The Illegal Alien (Peter-Paul Pigmans). Waxweazle, comme Ed Bout, partent relativement tôt de leur côté, ce qui n'empêche pas les trois membres du groupe de devenir des pionniers de la scène hardcore en solo. En 1997, l'album Most Wanted & Mad atteint la 35e place des classements musicaux néerlandais[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Premier logo de 3 Steps Ahead.

Peter-Paul Pigmans débute sa carrière en 1993 en contrat avec les labels Rave Records et Hard Stuff Records, et produisant sous les pseudonymes de The Illegal Alien et Silverbells. En 1994, le label montant néerlandais ID&T devient le label mentor de Peter-Paul. Ce sont surtout les titres Crazy, In The Name Of Love, Drop It qui ont contribué à son succès, ainsi que le récit d'une descente de police dans sa maison qui s'est mal déroulée (sa maison fut partiellement saccagée, et lui-même frappé) qui donnera l'hymne Fuck The Police[3], devenu numéro un des ventes aux Pays-Bas dès sa sortie[réf. nécessaire]. En 1997, son album intitulé Most Wanted & Mad atteint la 35e place à sa septième semaine dans les classements musicaux néerlandais[2]. En janvier 1998, sa fille Lara Jill naît ; son fils, Ender naît quant à lui en fin 2000. Il utilise le pseudonyme de The Ender, du nom de son fils Ender Pigmans. Un an plus tard, Peter-Paul apprend qu'il est diagnostiqué d'un cancer, mais cela ne l'empêche pas de produire, même si son style s'assombrit, à mi-chemin entre le doomcore et le gabber, notamment avec le titre Cloud 9.

Un concert de soutien et de collecte de fonds est organisé le 18 juillet 2003, intitulé « 3 Steps Ahead For Life », à l'Hemkade de Zaandam, avec des lives de Shadowlands Terrorists et de G-Town Madness[4]. Mais après quatre années de combat contre son cancer, Peter-Paul Pigmans meurt le 27 août 2003[5]. Cette date a été commémorée quelques années durant par certaines stations de radio aux Pays-Bas, qui ne passent que des compositions de 3 Steps Ahead ce jour. Les événements Thunderdome sont fortement associés à l'émotion suscitée par son combat et sa disparition. En 2002, alors qu'il se trouve hospitalisé, un hommage lui est rendu[6], et l'édition 2003 débute par une minute de silence en sa mémoire[7].

En 2007, un hommage est rendu pendant la soirée 15 Jaars Thunderdome fêtant les quinze années d'existence de Thunderdome[8] et via une série de remixes commercialisés par le label The Third Movement ; on trouve même une soirée de soutien en juin 2007 à Kiev en Ukraine[9]. Certaines de ses musiques restent jouées lors de soirées même après son décès comme à l'édition The Last City On Earth de In Qontrol en 2008[10]. Le 2 août 2010, le maxi In The Name of Love paraît avec la version originale et la version remix de Negative A[11] et encore en 2012 lors de la dernière soirée Thunderdome[12].

Style[modifier | modifier le code]

Lors de ses compositions, Pigmans utilisait un synthétiseur Roland JP-8000[réf. nécessaire]. Il aborde également plusieurs thèmes. Par exemple, celui du pacifisme, abordé dans les morceaux In The Name of Love ou Gabbers Unite, qui peuvent être considérés comme une version gabber du slogan « faites l'amour, pas la guerre », et celui de la culture gabber, avec le morceau Hakkûh. Vers la fin de sa carrière, il aborde une certaine désillusion vis-à-vis de la vie et de l'État, comme dans Cloud 9 ou Fuck The Police.

3 Steps Ahead a été salué par DJ Promo comme étant « le premier artiste hardcore à avoir percé dans le grand public, sans faire aucune concession dans ses productions[13] ».

Discographie[modifier | modifier le code]

Discographie de 3 Steps Ahead
Albums studio 2
EPs 11

De son vivant[modifier | modifier le code]

Liste des disques de 3 Steps Ahead (hors apparitions sur compilations et collectifs)
Année Titre Artiste Format Pistes Durée Label
1994 Frankfurt vs. Den Haag The Illegal Alien 12" 4 23 min 21 s Hard Stuff Records
1994 Step 1 3 Steps Ahead & DJ Waxweazle 12" 4 21 min 29 s Step
1994 Step 2 3 Steps Ahead 12" 4 (dont Hardcore) 19 min 29 s Step
1994 Step 3 3 Steps Ahead 12" 3 (dont Get Me Sexy) 19 min 1 s Step
1996 Drop It 3 Steps Ahead 12" 4 (dont Drop It, Money In My Pocket, So Much Trouble) 18 min 21 s Pengo Records
1996 Gangster 3 Steps Ahead 12" 4 (dont Gangster, In The Name of Love, Crazy) 22 min 12 s Bad Vibes Records
1996 Hakkûh 3 Steps Ahead Maxi-CD 6 (dont Hakkûh, Gabbers Unite) 27 min 18 s ID&T
1997 It's Delicious 3 Steps Ahead 12" 7 (dont It's Delicious, Hardcore Till we die) 29 min 28 s ID&T
1997 Most Wanted & Mad 3 Steps Ahead Album 19 h 18 min 4 s ID&T
1998 Paint It Black 3 Steps Ahead Maxi-CD 4 (Dont Mindblower) 21 min 39 s ID&T
2000 Junkie 3 Steps Ahead Double album 32 h 5 min 14 s ID&T

Posthume[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Thunderdome Hall of Fame - 3 Steps Ahead », sur Thunderdome (consulté le 25 octobre 2010).
  2. a et b (nl) « 3 STEPS AHEAD - MOST WANTED & MAD (ALBUM) », sur Dutch Top 40 (consulté le 20 avril 2013).
  3. (fr) « Ill Manors. Pity the fate of young fellows and their anxious attempts to forget. », sur Slaughters House (consulté le 24 juin 2013) : « Un type d’incident vécu par le feu 3 Steps Ahead, qui aura composé « Fuck The Police » suite à cela ».
  4. (nl) « 3 Steps Ahead For Life - The official fundraising event », sur partyflock.nl, Partyflock,‎ 6 avril 2014 (consulté le 30 avril 2014).
  5. (en) dancemania, « 3 Steps Ahead Producer died », sur trance.nu,‎ 28 août 2003 (consulté le 30 avril 2014).
  6. (en) « 12.10.2002: THUNDERDOME 2002 », sur www.thunderdome.com (consulté le 19 mars 2013).
  7. (en) « 25.10.2003: THUNDERDOME 2003 », sur www.thunderdome.com (consulté le 19 mars 2013).
  8. (en) « 15.12.2007: Thunderdome XV », sur wwww.thunderdome.com (consulté le 19 mars 2013).
  9. (en) « Thunderdome - The Second Night Before The End », sur www.disogcs.com, Discogs (consulté le 28 juin 2014).
  10. (nl) iguana_, « In Qontrol - The Last City On Earth », sur Partyflock,‎ 20 avril 2008 (consulté le 24 juin 2013).
  11. (en) « 3 Steps Ahead - In The Name Of Love », sur Discogs (consulté le 15 août 2010).
  12. (en) « 15.12.2012:Thunderdome - The Final Exam », sur www.thunderdome.com, ID&T (consulté le 19 mars 2013).
  13. (nl) Christel Hoff, « Een terugblik in de 25-jarige househistorie met Promo », sur www.dance.nl,‎ 14 octobre 2013 (consulté le 30 avril 2014) : « Hij was de eerste hardcore artiest die doorbrak bij het grote publiek zonder enige concessies te doen in wat hij deed ».
  14. (ru) FelixTheCat, « 3 Steps Ahead - Discography 1994-2000 »,‎ 30 juillet 2010 (consulté le 3 décembre 2012).
  15. IMDB, « 3 Steps Ahead » (consulté le 7 juin 2012).

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Vidéographie[modifier | modifier le code]