Defqon.1

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article homophone, voir Defcon.
Defqon.1
Genre Hardstyle, hard-trance, jumpstyle, techno hardcore[1]
Lieu Biddinghuizen,
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Coordonnées 52° 26′ 23″ N 5° 46′ 06″ E / 52.4397, 5.76837752° 26′ 23″ Nord 5° 46′ 06″ Est / 52.4397, 5.768377  
Période Juin et septembre
Capacité Jusqu'à 55 000 participants, selon les années
Date de création 2003
Organisateurs Q-dance
Site web defqon1.nl

Defqon.1 (Defqon-1, Defqon.1 Festival 1, ou simplement DQ1[2]) est un festival de musiques électroniques, principalement axé hardstyle et techno hardcore, annuellement organisé depuis 2003 par Q-dance aux Pays-Bas. Il s'agit d'un événement de grande ampleur partagée entre activités et animations grandioses et pyrotechnie. De nombreux effets de lumières sont utilisés au cours du festival, dont les disc-jockeys se répartissent sur différentes scènes identifiées par une couleur selon le type de musique et ainsi simultanément. Ces disc-jockeys, habituellement de renom, participant au festival incluent notamment Zany, The Prophet, Showtek, Darkraver, Technoboy, DJ Isaac, Zatox, Scot Project, D-Block & S-Te-Fan, Promo, Yoji Biomehanika, Psyko Punkz, Frontliner, Wildstylez, et Headhunterz.

Histoire[modifier | modifier le code]

Defqon.1 est un festival organisé par la société néerlandaise Q-dance depuis 2003. Cet évènement se déroule pour la première fois à Almere, puis est transféré depuis 2011 à Biddinghuizen, restant dans la province de Flevoland[3]. Il se déroule sur plusieurs jours au Evenemententerrein près du parc Walibi Holland[4],[5]. La troisième édition officielle de Defqon.1 se déroule en juin 2005, et surpasse de loin les deux premières éditions[2]. Dès 2007, les billets se vendent beaucoup plus rapidement à la suite d'une très forte notoriété avec 30 000 billets vendus en 90 minutes[6].

En 2011, plus de 45 000 visiteurs se sont rendus au festival, 15 000 d'entre eux ayant été autorisé à dormir dans le camp pour assister à l'after-party du lendemain[4] ; la presse spécialisée était également présente à cette édition[4]. En 2013 en Australie, l'édition se déroule du 21 au 22 septembre à Penrith avec une line-up notamment composée de The Prophet, Technoboy, Noisecontrollers, et Endymion[7]. Cette même année, un jeune homme de 23 ans meurt intoxiqué[8],[9] ; les médias australiens polémiquent à nouveau sur l'usage des drogues dans ces types de festivals[10]. Malgré cela 20 000 visiteurs ont répondu présent à l'édition, et le site intégrait un supermarché, une salle de cinéma, un restaurant, et un accès gratuit au Wi-Fi[11]. Pour l'édition 2014 du festival, Q-dance dispose d'une superficie du camping beaucoup importante que lors des éditions précédentes. Il a d'ailleurs été annoncé qu'il y aurait moins de billets « Samedi » disponibles à la vente[12]. L'édition 2014 s'est déroule à guichet fermé, avec 30 000 tickets vendus pour les trois jours avec camping sur place, et 25 000 tickets additionnels pour le samedi, soit un total de 55 000 visiteurs[13]. Elle s'est également soldée sur 102 arrestations par la police[14].

Concept et activités[modifier | modifier le code]

Niveau d'alerte DEFCON 1, selon les forces armées des États-Unis.

Le concept Defqon.1 tourne autour du campement militaire en état d'alerte. Le nom de l'événement est inspiré de l'expression désignant le plus haut niveau d'alerte au sein des forces armées des États-Unis, à savoir le niveau « DEFCON 1 ».

Defqon.1 se différencie des autres festivals de par ses activités et animations grandioses et pyrotechnie[2]. Des feux d'artifices, vols en hélicoptère, et catapultages notamment, sont organisés[2]. En 2006, un homme a été catapulté à plus de 100 mètres de hauteur[15]. En 2007, un homme est apparu avec un jetpack. Et en 2008, des professionnels faisaient du scooter des mers, volaient avec un paramoteur, et on pouvait également faire du saut à l'élastique. Aussi, de nombreux effets de lumières sont utilisés au cours du festival, dont les disc-jockeys se répartissent sur différentes scènes identifiées par une couleur selon le type de musique et ainsi simultanément.

L'année 2014 offre de nouvelles activités : cinéma, chaise musicale, coin détente, course de voiture ou course en sac, saut à l’élastique, et même un emplacement avec des platines pour que les gens s'exercent au mix en amateur[réf. nécessaire].

Éditions[modifier | modifier le code]

Année Date Lieu Hymne Couleurs Affluence Référence
2003 14 juin Almere Strand, Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas DHHD - 30 Minutes Black (oldstyle/hardcore), Red (hardstyle), Orange (hard trance), Purple (talents), Green (techno) et Blue (hardstyle)
2004 19 juin Almere Strand, Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Tuneboy - Demolition Red (hardstyle), Orange (hard trance), Green (Techno), Purple (talents), Blue (hardstyle), Yellow (NRG) et Black (hardcore)
2005 18 juin Almere Strand, Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas The Prophet - Emercengy Call Blue (hardstyle), Black (hardcore), Orange (NRG), Yellow (hard trance), Green (techno), Red (hardstyle), Brown (jump-system), Grey (hardcore/oldschool), Purple (talents) et White (chill-out)
2006 17 juin Almere Strand, Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Showtek - The Colours of the Harder Styles Red (mainstage), Green (techno), Orange (NRG/hard trance), Blue (hardstyle), Brown (jumpstyle), Black (hardcore), Grey (oldstyle), White (experimental), Silver (classic dance) et Purple (Q-Factor)
2007 16 juin Almere Strand, Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Brennan Heart & JDX - Get Wasted Red (mainstage), Black (hardcore), Blue (hardstyle), Green (techno), Grey (oldstyle/early rave), Orange (hard trance/hard house), Silver (industrial), Brown (jumpstyle), Purple (talents) et White (freestyle)
2008 14 juin Almere Strand, Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Luna & Deepack - Biological Insanity Red (mainstage), Black (hardcore), Blue (hardstyle), Purple (early hardstyle), Green (techno), Grey (oldstyle/early rave), Orange (hard trance/hard house), Silver (industrial), Brown (jumpstyle) et White (freestyle)
2009 13 juin Almere Strand, Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Headhunterz - Scrap Attack Red [Red Skin] (Mainstage), Orange [Orange Heart] (Hard Trance), Grey [Grey Hair] (oldstyle/early rave), Blue [Blue Blood] (hardstyle), Green [Green Wings] (techno), Silver [Silver Teeth] (Industrial), Purple [Purple Tail] (Early Hardstyle), Black [Black Eyes] (hardcore) et Brown [Brown Claws] (jumpstyle)
2010 12 juin Almere Strand, Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Wildstylez - No Time to Waste Red (mainstage), Black (hardcore), Blue (hardstyle), Silver (industrial), Green (techno), Brown (french tek), Mallow (early hardstyle), Grey (oldstyle/early rave), Orange (hard trance), White (Qlub Underground) et Heineken Star Club
2011 25 juin Evenemententerrein Biddinghuizen, Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Noisecontrollers - On the Move (Unite) Red (mainstage), Blue (hardstyle), Black (hardcore), UV (hardstyle), White, Grey, Brown, Green, Magenta (dubstep), Purple, Orange, Silver et Chill Island
2012 21 juin Evenemententerrein Biddinghuizen, Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Headhunterz feat. Wildstylez feat. Noisecontrollers - World of Madness Red (mainstage), Blue (hardstyle), Black (hardcore), UV (hardstyle), Grey, Brown, Mallow, Gold, Orange et White 55 000
dont 15 000 campeurs
[16]
2013 21 juin Evenemententerrein Biddinghuizen, Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Frontliner - Weekend Warriors Red (mainstage), Purple, Green, Magenta, Gold, Blue (hardstyle), Ultra Violet (hardstyle), White, Black (hardcore), Orange et Silver 55 000
dont 25 000 campeurs
[17]
2014 27 juin Evenemententerrein Biddinghuizen, Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Coone - Survival of the Fittest Red (mainstage), Purple, Green, Magenta (early hardstyle), Gold, Blue (hardstyle), Ultra Violet (euphoric), White (subground), Black (hardcore), Orange (Q-dance radio 24/24), Silver (industrial), Yellow, Indigo, Blue Night Unit 55 000
dont 30 000 campeurs
[13],[14],[18]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Angus Paterson, « Hard dance Mecca: inthemix goes to Defqon.1 Holland », sur In The Mix,‎ 9 juillet 2012 (consulté le 20 mars 2014).
  2. a, b, c et d (nl) « Defqon 1, Almere Strand 18 juni. », sur DJ Guide (consulté le 20 mars 2014).
  3. (en) Ian, « Defqon.1 Festival Moves To Biddinghuizen », sur CoreMagOnline,‎ 11 janvier 2011 (consulté le 20 mars 2014).
  4. a, b et c (nl) « DefQon 1 @ Festival terrein Walibi World », sur DJ Guide (consulté le 20 mars 2014).
  5. (nl) « Walibi Holland », sur Partyflock (consulté le 20 mars 2014).
  6. (nl) « Defqon.1 », sur leerwiki (consulté le 20 mars 2014).
  7. (en) Bas Nieuwenhuizen, « Defqon.1 Festival - Australia 2011 at Sydney International Regatta C 2013 », sur Zapaday,‎ 26 juin 2011 (consulté le 20 mars 2014).
  8. (en) « Tainted Ecstasy Suspected in Death at Australia's Defqon.1 Festival », sur SPIN,‎ 16 septembre 2013 (consulté le 20 mars 2014).
  9. (en) Katie Cunningham, « Man dies at Sydney's Defqon.1 », sur In The Mix (consulté le 20 mars 2014).
  10. (en) « Defqon.1 death shows insanity of war on drugs », sur Green Left,‎ 21 septembre 2013 (consulté le 20 mars 2014).
  11. (en) « 27 juni 2014 - Defqon.1 Festival 2014 », sur DJ Guide (consulté le 20 mars 2014).
  12. « Defqon.1 Festival 2014 », sur Q-dance,‎ 24 décembre 2013 (consulté le 25 décembre 2013).
  13. a et b (en) « Defqon.1 Weekend Festival - Tickets Sold Out », Q-dance,‎ 15 avril 2014
  14. a et b (nl) « Defqon.1 rustig en goed verlopen », sur www.politie.nl, Police néerlandaise (nl),‎ 30 juin 2014 (consulté le 4 juillet 2014).
  15. (en) « Extreme Human Catapult »,‎ 24 juillet 2008 (consulté le 20 mars 2014).
  16. (nl) « Dronten akkoord met festival Defqon », sur www.dronten.nl, Commune de Dronten,‎ 18 février 2012 (consulté le 29 juin 2013).
  17. [vidéo] (nl) « Defqon.1 met regen van start », sur www.omroepflevoland.nl, Omroep Flevoland (nl),‎ 21 juin 2013 (consulté le 29 juin 2013).
  18. (en) « Defqon.1 festival 2014 - line-up », sur www.defqon1.nl, Q-dance,‎ 2014 (consulté le 4 juillet 2014).

Lien externe[modifier | modifier le code]