Enzyme Records

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Enzyme Records

alt=Description de l'image EnzymeXlogo.jpg.
Fondation 2001
Fondateur Patrick van Kerckhoven
Genre Breakcore[1], darkcore[2], gabber, industrial hardcore[1]
Pays d'origine Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Siège Ridderkerk
Site web enzyme.nl

Enzyme Records est un label discographique néerlandais, situé à Ridderkerk, axé hardcore, et gabber, fondé en 2001 par Patrick van Kerckhoven. Enzyme propose de nombreux artistes à notoriété internationale incluant Nosferatu, Endymion, Mindustries[3], Meagashira, Sei2ure, The Outside Agency[4], Triax[5], et Weapon X.

Histoire[modifier | modifier le code]

Enzyme Records est lancé en 2001 par l'instrumentiste et disc-jockey Patrick van Kerckhoven, mieux connu sous le nom de Ruffneck[6]. Il s'agit, à cette période, d'un nouveau label succédant Gangsta Audiovisuals et Supreme Intelligence Records, dans le but de leur donner un « nouveau point de départ », et continuer dans un nouveau style de techno hardcore sans être « envahi par les mauvaises critiques[6]. » Initialement, des rumeurs parmi la communauté gabber laissent penser que Endymion et Nosferatu, en étaient les fondateurs[7].

En début 2003, Enzyme organise sa première soirée Enzyme Incubation, créditée comme une « soirée mémorable » par les personnes présentes, au Platte Zaol de Maastricht[8]. Le 14 mai 2005, il organise la deuxième édition de cette soirée, cette fois à Rotterdam, avec en tête d'affiche les disc-jockeys Ruffneck, Nosferatu, Promo, Endymion, Neophyte, et Ophidian[8] ; ils feront paraître un DVD de la soirée plus tard dans l'année[9]. En 2008, le label fait paraître l'album Enzyme Injection 5, bien accueilli sur Partyflock[2]. En 2009, il fait paraître le double-album Enzyme Incubation - The Third Injection mixé par Weapon X et Mindustries[1].

En 2010, Ruffneck fait paraître un album sous forme de clé USB représentant le logo officiel d'Enzyme ; elle est accueillie d'une note de 93 sur 100 sur Partyflock[10]. Enzyme revient le 23 mars 2013 avec un nouvel événement intitulé A Gathering of Styles Tour, avec notamment Ruffneck, Lunatic & Miss Hysteria, et Ophidian[11]. Le line-up complet de la tournée est d'ailleurs annoncée en juin la même année[12]. Le 23 novembre 2013, l'événement Tainted Audio vs. Enzyme est lancé[13].

Sous-labels[modifier | modifier le code]

Logo d'Enzyme X, sous-label d'Enzyme Records.
  • Enzyme X

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (nl) « Enzyme Incubation - The Third Injection », sur Partyflock,‎ 27 février 2009 (consulté le 18 août 2014).
  2. a et b (nl) Cemon Victa, « Enzyme Injection 5 », sur Partyflock,‎ 25 décembre 2008 (consulté le 18 août 2014).
  3. « Le Grand Méchant Beat fait encore très fort en réunissant deux des parrains de la scène hardcore underground »,‎ le 16 juin 2012 (consulté le 18 août 2014).
  4. (en) « The Outside Agency », sur Mokum Records (consulté le 15 août 2014).
  5. (en) « Interview with: Warface », sur hardnews.nl,‎ 5 août 2014 (consulté le 18 août 2014), As a closing act I’d always book a hardcore artist that everyone probably knows from Enzyme Records, Triax.
  6. a et b (nl) « Biografie », sur Partyflock,‎ 16 septembre 2013 (consulté le 18 août 2014).
  7. (es) « Enzyme Records », sur Core of Existence,‎ 16 février 2012 (consulté le 18 août 2014).
  8. a et b (nl) gonein60, « Enzyme Incubation - The Second Injection », sur Partyflock,‎ 7 avril 2005 (consulté le 18 août 2014).
  9. (nl) Dummy, « Timetable Enzyme Incubation », sur Partyflock,‎ 10 mai 2005 (consulté le 18 août 2014).
  10. (nl) « Enzyme USB-Stick (White ‘Divine Intervention’ Edition) », sur Partyflock,‎ 31 juillet 2010 (consulté le 18 août 2014).
  11. (nl) Karian, « Total Confusion presents Enzyme »,‎ 18 mars 2013 (consulté le 18 août 2014).
  12. (nl) Karian, « Enzyme Records A Gathering of Styles tour doet Club Rodenburg aan tijdens Hardcore Label Nights », sur Partyflock,‎ 14 juin 2013 (consulté le 18 août 2014).
  13. (nl) B-Flock, « Tainted Audio vs Enzyme in het Paard van Troje », sur Partyflock,‎ 7 octobre 2013 (consulté le 18 août 2014).

Liens externes[modifier | modifier le code]