The Prophet (musicien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis The Prophet (DJ))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne un DJ néerlandais. Pour la bande dessinée française, voir Prophet (bande dessinée).

The Prophet

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

The Prophet durant le Monday Bar Summer Cruise de 2011.

Informations générales
Surnom Avantguarde, The Better World, Carlos Masseratti, Collage, Commotion, Controller 1, Cookiemunsta, DJ Dov, Doobey, Dopeman, George Washington, Hoodoo Man, MarQuiz De Sade, Nina Feranzano, Oral Maniac, Pineapple Jack, The Prophet's Project, Rokk Wild, The Rose, Shimatsu Miru, Silent Jesus, The Masochist, The Washington Affair
Nom de naissance Dov J. Elkabas
Naissance 5 novembre 1968 (45 ans)
Activité principale Producteur, disc-jockey
Genre musical Anciennement
Disco, hip-hop, hardcore, gabber

Actuellement
Hard dance, hardstyle (principalement)
Années actives Depuis 1988
Labels Anciennement
ID&T, Masters of Hardcore, Mokum Records[1], Offensive Records

Actuellement
Scantraxx, Q-Dance
Site officiel djtheprophet.com/

The Prophet (de son vrai nom Dov J. Elkabas ; né le 5 novembre 1968[2]) est un producteur et disc-jockey néerlandais de musique électronique hardstyle. Il est le fondateur et actuel directeur de son propre label nommé Scantraxx Recordz, qui est l'une des références[2] en matière de musique hardstyle aux Pays-Bas.

Carrière[modifier | modifier le code]

Au cours de sa carrière, The Prophet a mixé au cours de presque tous les grands festivals hardcore, gabbers et hardstyle néerlandais (Thunderdome, Masters of Hardcore, Hellraiser, Megarave, Earthquake, Trip 2 Dreamland, Dance 2 Eden, Mystery Land, Back 2 School, Qlimax, Defqon 1, Decibel Outdoor et Innercity), ainsi qu'à l'étranger (Utopia à Sydney, Goliath à Zurich, Voyager à Genève, Mayday et Resident E en Allemagne, Atlantis à Los Angeles)[3].

Débuts[modifier | modifier le code]

Dov J. Elkabas débute sa carrière de DJ en 1983 après avoir découvert l'existence des tables de mixage lors d'une séance de roller disco à Amsterdam[4],[5]. Il obtient par la suite un travail et économise assez pour se payer une table de mixage SL1200 MK2[4]. Il joue du disco au Het Nijlpaardenhuis pendant deux ans avant qu'il ne ferme[4]. Lors d'une entrevue avec Q-Dance, il confie « J'aime juste la musique, et c'est pour ç que j'ai acheté quelques trucs. Je pense que, depuis ce moment, je suis soudainement devenu un 'producteur" moi aussi[6]. » Par la suite, il mixe régulièrement des musiques hip-hop avant de se concentrer sur la musique house en 1988[6],[7]. Accompagné des membres du légendaire Osdorp Posse, parmi d'autres, il tente d'innover dans la production musicale[4]. En 1988, il organise un événement intitulé Let the Prophet Rise au Jan van Galenhal d'Amsterdam. Avec son collègue MadDoc, il passera la soirée à créer un son unique à l'aide de synthétiseurs et de samplers[4].

Popularité[modifier | modifier le code]

En 1991, il cofonde un groupe musical nommé The Dreamteam, en collaboration avec DJ Dano, Buzz Fuzz et DJ Gizmo[8] ; le groupe emporte un énorme succès dans la scène internationale gabber[2]. Il contribua, avec ses trois compères du groupe notamment, à de nombreux évènements Thunderdome organisés par le label ID&T[2]. À cette époque, il mixe régulièrement avec son groupe dans des événements à la popularité grandissante tels que Thunderdome, Hellraiser et Mysteryland[4]. De son côté, Elkabas se popularise grâce à des compositions en solo qu'il distribuera dans la désormais légendaire série des compilations Thunderdome[4].

Revirement[modifier | modifier le code]

Aux alentours de 2002, Dov passe de la production hardcore à celle du hardstyle car, selon lui, le public de la scène hardcore cherchait un son « plus hard »[9]. C'est à cette même période que la scène musicale gabber refait surface avec une toute nouvelle sonorité, ce qui a apparemment déplu Elkabas. Il fonde par la suite le label discographique Scantraxx Records, qui deviendra l'un des labels néerlandais majeurs dans la scène hardstyle[9]. C'est dans ce label qu'il donne la chance à de jeunes et nouveaux talents[10].

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

Dans un style plutôt progressif, Dov Elkabas sort en 1995 - sous le pseudonyme The Rose - The Godzilla Projet, chez le français Penguin Records[3]. La piste passe pour un classique du genre.

Titre Année Label Autres informations
Godzilla (The Godzilla Project) 1995 Penguin Records Sous le nom de The Rose
In The Mix 1996 ID&T CD mixé
Best Of The Prophet' 1997 ID&T
Go Get Ill 2000 Masters of Hardcore Album commercialisé par Buzz Fuzz & The Prophet
Kick Azz 2002 Masters of Hardcore Sous le nom de scène The Masochist
Scantraxx presentz: HardheadZ 2002 Scantraxx / Digidance CD mixé avec DJ Pavo
Qlimax 5 2003 Q-dance CD mixé.
Bounzz 2004 - The 2nd Edition 2004 BMG Avec DJ Dano
History Of Hardcore 4 - Dreamteam Edition 2004 Sony CD + DVD
Scantraxx Volume 2 2004 Sony / Scantraxx CD mixé
3xhard3r 2005 Digidance Avec DJ Ruthless et Korsakoff
Hard - 80 Minutes Hard In The Mix 2006 Cloud 9 Music / Scantraxx CD hardstyle / hardcore
The Prophet Hard2 2006 Cloud 9 Music / Scantraxx CD electro-house / hardstyle / hardcore
The Prophet Hard3 2008 Cloud 9 Music / Scantraxx CD jumpstyle / hardstyle / hardcore

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « Mokum Records », sur Core of Existence,‎ 16 juillet 2012 (consulté le 16 juillet 2013).
  2. a, b, c et d « The Prophet », sur jumpcentre.forum-actif.net (consulté le 3 octobre 2010)
  3. a et b (en) Mokum Records, « Dov Elkabas », sur www.mokumrecords.nl (consulté le 15 septembre 2012).
  4. a, b, c, d, e, f et g (nl) « Overview The Prophet », sur Partyflock (consulté le 16 juillet 2013).
  5. (en) « The prophet », sur Kiddfectious (consulté le 16 juillet 2013).
  6. a et b (en) « Interview with The Prophet », sur Q-dance,‎ 11 août 2009 (consulté le 30 mai 2012)
  7. (fr) Natacha Tunca, « 25 Years The Prophet », sur Be dance,‎ 11 août 2011 (consulté le 16 juillet 2013).
  8. (en) « Music from Holland : An all encompassing phrase », Billboard, vol. 107, no 4,‎ 1995, p. 58 (lire en ligne).
  9. a et b (en) « The Prophet », sur Prophet.com (consulté le 12 mars 2012).
  10. (en) admin, « The Prophet », sur Rave Buddy (consulté le 16 juillet 2013).

Lien externe[modifier | modifier le code]