Étoile à mercure et manganèse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
α Andromedae, une étoile à mercure et manganèse.

Une étoile à mercure et manganèse, ou étoile HgMn, est un type d’étoile chimiquement particulière dont le spectre est caractérisé par une forte raie d'absorption du mercure ionisé une fois (Hg+). Ces étoiles sont de type spectral B8 ou B9 avec deux traits distinctifs :

Leur vitesse de rotation est relativement lente, avec en conséquence une atmosphère plutôt calme.

Les étoiles suivantes, visibles à l'œil nu, sont de ce type :

Désignation de Bayer
ou de Flamsteed
Type spectral[1] Magnitude apparente[1]
α Andromedae B8IVmnp 2,06
γ Corvi B8III 2,59
20 Tauri B8III 3,87
χ Lupi B9IV 3,96
γ Canis Majoris B8II 4,10
φ Herculis B9mnp 4,23
π1 Bootis B9p 4,91
ι Coronae Borealis A0p 4,98
κ Cancri A B8IIImnp 5,24
β Capricorni B B9,5III/IV 6,10

À titre d'exemple, la composante principale de l'étoile binaire φ Herculis présente, dans ses couches superficielles, un appauvrissement en aluminium Al et une nette surabondance en scandium Sc, chrome Cr, manganèse Mn, zinc Zn, gallium Ga, strontium Sr, yttrium Y, zirconium Zr, baryum Ba, cérium Ce et mercure Hg[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Données issues de SIMBAD du Centre de Données astronomiques de Strasbourg ; lien vers le site.
  2. (en) R. T. Zavala, S. J. Adelman, C. A. Hummel, A. F. Gulliver, H. Caliskan, J. T. Armstrong, D. J. Hutter, K. J. Johnston et T. A. Pauls, « The Mercury-Manganese Binary Star φ Herculis: Detection and Properties of the Secondary and Revision of the Elemental Abundances of the Primary », The Astrophysical Journal, vol. 655, no 2,‎ 1er février 2007, p. 1046-1057 (lire en ligne) DOI:10.1086/510108